Nous suivre Industrie Pharma

Janssen aide la pharma-santé à Strasbourg

Christian Robischon

Sujets relatifs :

, ,

Janssen a choisi Strasbourg comme bassin bénéficiaire de sa « convention de revitalisation », signée lundi avec l'État en compensation de la suppression nette de 110 emplois en France en fin d'année dernière. « L'impact de notre restructuration avait été diffus, aussi nous avons cherché un territoire dynamique en start-up de la santé et des biotechs disposant d'une filière à l'excellence reconnue, ce qui nous a orientés vers Strasbourg et le Bas-Rhin », explique la direction de Janssen France.

Pour recréer autant d'emplois qu'elle en a supprimés, la filiale pharma de Johnson et Johnson va injecter 477 000 euros en deux ans selon trois axes. Elle participera à un fonds de prêt - porté au total à 1,2 million d'euros grâce à l'effet de levier de la participation du Crédit Mutuel - ainsi qu'à un fonds de subventions pour des PME en développement et des start-up de la filière santé. Ce premier volet doit à lui seul contribuer à créer 90 emplois. Elle soutient par ailleurs l'incubateur régional Semia dans la préparation à la phase d'incubation pour les candidats, au moment où une idée approche de la maturité pour aller sur le marché. Elle apportera enfin l'expertise technique de sa direction médicale à des projets suivis par le pôle de compétitivité Alsace BioValley.

Fin 2013, Janssen avait annoncé la suppression de 176 postes en France. Un chiffre qui aurait été ramené à 150 en équivalents temps plein. En parallèle il y a eu 40 créations d'emploi, assure la direction, ce qui donne au final un bilan de 110 suppressions nettes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles