Nous suivre Industrie Pharma

J&J supprime 690 emplois en Belgique

Janssen Pharmaceutica, la filiale belge du groupe Johnson & Johnson, va supprimer 15 % de ses effectifs, soit environ 690 emplois, sur deux de ses trois sites du royaume, à Beerse et à Geel. Près de 520 emplois en CDI disparaîtront, ainsi que 167 emplois temporaires. L'information, relayée par des sources syndicales et de l'entreprise, a été annoncée lors d'un comité d'entreprise extraordinaire. Janssen, qui emploie plus de 3700 personnes en Belgique sur un total de 4700, veut ainsi « refocaliser ses activités sur ses compétences de base, la recherche et la production, tout en externalisant les services », a indiqué un porte-parole. Janssen Pharmaceutica espère pouvoir négocier le plan social d'ici à la fin de l'année pour enregistrer des suppressions effectives de postes dans le courant de l'année prochaine. « On essayera de proposer un plan social maximisant les départs en préretraite et les reclassements », a ajouté le représentant de la société. Selon lui, aucun mouvement syndical n'est prévu dans l'immédiat. « Beerse restera un centre de compétence dans le développement, par exemple en toxicologie, développement chimique et approvisionnements cliniques », a assuré le groupe. Janssen va continuer d'investir à Beerse et à Geel. À l'instar de cette nouvelle usine pilote à Geel. Cette mesure entre dans le cadre d'un plan mondial annoncé fin juillet par
Johnson and Johnson et prévoyant la suppression d'entre 3615 et 4820 emplois dans le monde afin de réduire les coûts dans les activités pharmacie (CPH n°392). Le groupe invoque des conditions de marché de plus en plus difficiles, ainsi que l'expiration dans les deux années à venir de brevets exclusifs pour deux médicaments, contre la schizophrénie et l'épilepsie, dont les ventes cumulées s'élèvent à 5 Mrds $ (3,5 Mrds h). Janssen est spécialisé dans les domaines de la psychiatrie, la neurologie, la médecine hospitalière, la douleur, les maladies infectieuses et
l'oncologie. n C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Sartorius investit 100 millions d’euros pour doper ses capacités en France

Sartorius investit 100 millions d’euros pour doper ses capacités en France

Le groupe allemand Sartorius a officialisé un vaste programme d’investissement d’ici à 2025 en France. D’un montant de 100 millions d’euros, ce projet vise à renforcer et moderniser ses[…]

En bref : Theradiag, Pierre Fabre, Valneva

En bref : Theradiag, Pierre Fabre, Valneva

Covid-19 : GSK et Vir Biotechnology signent un accord avec les États-Unis

Covid-19 : GSK et Vir Biotechnology signent un accord avec les États-Unis

Covid-19 : L’anticorps de Celltrion autorisé dans l’UE

Covid-19 : L’anticorps de Celltrion autorisé dans l’UE