Nous suivre Industrie Pharma

Isochem lancé en production de vitamine E TPGS

Sujets relatifs :

, ,
Après quelques années de développement, la filiale du groupe SNPE s'est positionnée depuis 2007 sur le marché de la vitamine E TPGS. Fin 2008, Isochem en aura produit quelques dizaines de tonnes.
Après quelques années de développement, la filiale du groupe SNPE s'est positionnée depuis 2007 sur le marché de la vitamine E TPGS. Fin 2008, Isochem en aura produit quelques dizaines de tonnes. Son site de Gennevilliers (Seine-Saint-Denis) a été le premier à s'adapter à cette production et dispose désormais de capacités annuelles de plusieurs dizaines de tonnes, aux normes cGMP. Isochem finalise actuellement la mise en place de l'adaptation d'un second site, celui de Pithiviers (Loiret), pour « assurer la sécurité de l'apport de nos clients et pour faire face à l'augmentation des marchés », a confié Xavier JeanJean, directeur commercial d'Isochem. Ce chimiste spécialisé dans le travail à façon n'a pas réalisé d'investissement majeur dans ce cadre grâce à la polyvalence de ses ateliers et à la disponibilité de ses équipements existants dans son outil industriel, selon Xavier JeanJean. Produite sous forme solide, la vitamine E TPGS (d-alpha-tocopheryl polyethylene glycol 1000 succinate) est utilisée soit comme source de vitamine traditionnelle, soit comme excipient. Elle trouve des applications neutraceutiques (alicaments) et des applications pharmaceutiques en améliorant la biodisponibilité des principes actifs. Isochem dispose d'un troisième site dédié à la production pour l'industrie pharmaceutique à Vert-Le-Petit (Essone). En outre, la société détient le site de Pont-de-Claix, près de Grenoble (Isère), plutôt dédié aux productions agrochimiques, ainsi que celui de Kazincbarcika, en Hongrie, spécialisé dans les dérivés du phosgène. Les activités d'Isochem sont réparties à 45 % en pharmacie et cosmétique, 45 % en agrochimie, et 10 % en intermédiaires de spécialités (pour la photographie, l'électronique, l'aérospatial ou les arômes et parfums). Géographiquement, la société est particulièrement positionnée sur les marchés français, allemand, européen, américain, et israélien. L'an dernier, Isochem, qui recense 650 employés, a généré un chiffre d'affaires de 185 M€. J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles