Nous suivre Industrie Pharma

Ipsen tiré par la médecine de spécialité au 1er semestre

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire français a publié des résultats au beau fixe pour le premier semestre.

« La bonne croissance de Somatuline et le rebond de Décapeptyl ont permis à la médecine de spécialité de ressortir largement au-dessus des attentes », s’est réjouit Marc de Garidel, p-dg d’Ipsen. Le chiffre d’affaires de la médecine de spécialité a ainsi progressé de 5,1 % au premier semestre, à 472,4 millions d’euros. En revanche, la médecine générale, la deuxième activité d’Ipsen, a une nouvelle fois perdu de la vitesse. Elle a dégagé des ventes de 158,8 M€, en recul de 3,7 %. Si cette activité a enregistré une croissance solide à l’international, notamment en Chine, Russie et Algérie, elle a été impactée par un déclin de 13,4 % des ventes en France. Toutes activités confondues, le chiffre d’affaires d’Ipsen a légèrement augmenté de 0,8 %, à 638,7 M€.

Du côté de la rentabilité, le groupe a enregistré une croissance dynamique. Le résultat opérationnel courant a bondit de 12,5 %, à 162 M€, et le résultat consolidé de 8,2 %, à 104,5 M€. « Ces bons résultats nous permettent de revoir à la hausse nos objectifs de vente et de profitabilité pour l’année 2014 », a révélé Marc de Garidel. Le groupe vise désormais une croissance de 6 à 8 % de ses ventes de médecine de spécialité, contre 4 à 6 % initialement. Dans la médecine générale, Ipsen prévoit de stabiliser ses ventes (entre -1% et 1%). Enfin, il table sur une marge opérationnelle courante comprise entre 19 et 20 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles