Nous suivre Industrie Pharma

Ipsen conserve finalement son site de Dreux

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Ipsen conserve finalement son site de Dreux

Ventes d'Ipsen par activités en 2011

© Source : Ipsen

Le site de Dreux restera dans le périmètre d'Ipsen. Annoncé l'an dernier, le laboratoire a finalement renoncé à son projet de cession. Une bonne nouvelle pour les 580 salariés de l'usine.

Le laboratoire français fait volte-face ! Après des mois de négociations avec d'éventuels repreneurs - la dernière rumeur en date donnait les façonniers Delpharm et Synerlab encore en lice pour le rachat du site (CPH n°597) - Ipsen maintiendra finalement son usine de Dreux (Eure-et-Loir). Un an auparavant, le groupe avait annoncé son intention de vendre les activités de fabrication et de conditionnement du site, spécialisé dans les médicaments de médecine générale, en lien avec sa stratégie de « spécialisation accrue ». Ce revirement de situation s'explique par « un contexte d'évolution positive de la médecine générale à l'international », explique Marc de Garidel, p-dg du laboratoire. De même, les volumes de production plus importants que prévus de l'usine depuis le début d'année ont convaincu Ipsen de la conserver. Une décision qui permet de maintenir les quelque 580 emplois du site, dont 350 en production et distribution. Le site de Dreux abrite une unité produisant plus d'un milliard de sachets, 700 millions de comprimés, 235 millions de gélules et 65 millions de boîtes par an. Il dispose également d'un centre de distribution qui gère plus de 10 tonnes de médicaments et 80 millions de boîtes de médicaments par an vers plus de 80 pays. Enfin, une unité de développement de médicaments, qui n'était pas concerné par le projet de cession, et des fonctions supports (administration, informatique) étaient aussi affectées au site. En 2011, l'activité médecine générale du groupe a généré 368 millions d'euros de ventes (32 % du chiffre d'affaires total), en légère progression d'1,3 %. En début d'année, le groupe prévoyait un recul d'environ 15 % du chiffre d'affaires en médecine générale pour cette année. Une chute qui sera peut-être atténuée par le contexte à nouveau favorable à l'international.

 

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles