Nous suivre Industrie Pharma

Ipsen conclut deux opérations stratégiques

A.F.

Sujets relatifs :

,
Ipsen conclut deux opérations stratégiques

Ipsen acquiert Syntaxin et collabore avec Harvard.

© © Ipsen

Le laboratoire tricolore conforte ses positions dans le domaine des toxines botuliques. En premier lieu, Ipsen a mis la main sur la société britannique Syntaxin, dont il détenait déjà environ 10 % du capital. Cette opération marque l'aboutissement de trois années de collaboration puisque les deux groupes sont partenaires depuis 2010. Spécialisée dans l'ingénierie des toxines botuliques, Syntaxin dispose d'un portefeuille solide de brevets, avec 75 brevets délivrés et plus de 130 en cours d'examen. Ipsen mettra d'abord sur la table 28 millions d'euros pour reprendre la totalité des parts de Syntaxin. Le groupe français fournira ensuite des paiements suivant le franchissement de certaines étapes de développement et commercialisation dont le montant peut « atteindre ou dépasser 130 millions d'euros ». « L'acquisition de Syntaxin constitue un apport majeur à notre franchise Neurologie, parfaitement en ligne avec notre stratégie de spécialisation », se réjouit Marc de Garidel, p-dg d'Ipsen. Le groupe compte parvenir à une pleine intégration de la société britannique d'ici la fin 2013.

En parallèle de cette acquisition, Ipsen a engagé une collaboration de recherche et développement avec la Harvard Medical School. L'objectif de cette alliance est de découvrir, évaluer et développer de nouvelles toxines botuliques recombinantes pour le traitement de maladies neurologiques graves. Selon les termes de l'accord, le groupe français financera les recherches de l'équipe d'Harvard pendant au moins trois ans. Le montant a cependant été tenu secret. En contrepartie, il mettra la main sur les droits exclusifs mondiaux de toute toxine recombinante candidate issue de la collaboration.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Anios pourrait changer  de mains

Anios pourrait changer de mains

Les laboratoires Anios, spécialisés dans les produits de désinfection, notamment pour le secteur médical, pharmaceutique et cosmétique, devraient subir des modifications dans leur actionnariat. Air Liquide, son actionnaire principal (66 %)[…]

01/10/2013 | Fournisseurs
Sanofi construit une troisième usine en Algérie

Sanofi construit une troisième usine en Algérie

Merck taille dans ses usines françaises

Merck taille dans ses usines françaises

Otsuka veut s'offrir Astex

Otsuka veut s'offrir Astex

Plus d'articles