Nous suivre Industrie Pharma

Ipsen amorce des réajustements

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Ipsen amorce des réajustements

Ventes d'Ipsen en % du CA du premier semestre de 2012

© Source : Ipsen

Renégociation de son partenariat en hémophilie, abandon de sa coentreprise commerciale en médecine générale, réduction de ses forces de ventes en France... Le laboratoire tricolore opère plusieurs changements.

La fin de l'été est synonyme de revirement stratégique pour Ipsen, en ligne avec la publication de ses résultats du premier semestre. D'abord dans le domaine de l'hémophilie, le groupe français a revu son accord signé en 2010 avec l'Américain Inspiration. Pour rappel, ce dernier visait à développer leur pipeline commun de protéines recombinantes ciblant les principaux types d'hémophilie, et notamment deux produits en phase III développés par Inspiration : l'IB1001 et l'OBI-1. « Inspiration est actuellement à la recherche de nouveaux financements. Dans ce contexte et suite à l'arrêt des essais cliniques de phase III, nous avons renégocié un contrat qui sécurise nos droits », explique Marc de Garidel, p-dg d'Ipsen. En juillet, le groupe américain avait en effet interrompu deux essais cliniques de phase III pour l'IB1001. Dans le cadre du nouvel accord, Ipsen a mis sur la table 30 millions de dollars (24 M€) pour mettre la main sur les droits commerciaux des deux produits sur certains de ses territoires clés. Son partenaire américain pourrait également recevoir des paiements d'étape pouvant atteindre 170 M$ ainsi que des redevances sur les ventes. Le nouvel accord prévoit aussi que l'option d'achat d'Ipsen portant sur la prise de contrôle du laboratoire américain expire en cas de refinancement d'Inspiration. Depuis 2010, Ipsen était monté progressivement au capital d'Inspiration. En avril dernier, il en détenait 43,5 % du capital. Pour autant, Ipsen s'est tout de même engagé à investir jusqu'à 20 M$ supplémentaires dans Inspiration, en fonction de la levée de fonds du groupe américain.

Une centaine de postes supprimés en France

 

La médecine générale a, elle aussi, fait face à des imprévus. Le groupe a récemment dû abandonner son projet de création d'une coentreprise commerciale. « Les négociations avancées avec un partenaire potentiel n'ont pas pu aboutir favorablement », justifie Marc de Garidel. De plus, le laboratoire subit des difficultés sur le marché français, en partie liées aux baisses des prix de certains médicaments et au déremboursement du vasodilateur Tanakan. Le chiffre d'affaires de la médecine générale au premier semestre a ainsi chuté de 21,7 % en France. Par conséquent Ipsen va couper une centaine de postes de commerciaux sur l'Hexagone, où il emploie au total 2 000 personnes. Les discussions avec les syndicats débuteront au quatrième trimestre de 2012 et la mise en œuvre du plan social devraient intervenir début 2013. La situation économique plus favorable dans les autres pays du monde n'aura cependant pas réussi à regonfler les ventes totales en médecine générale, en chute de 7,2 % au premier semestre (172,2 M€ de chiffre d'affaires). En revanche, les ventes de spécialités progressent de 15,4 % à 439,8 M€. Conforté par ces bons résultats, Ipsen a d'ailleurs relevé ses objectifs de ventes dans ce domaine pour l'année 2012. Il vise désormais une croissance du chiffre d'affaires compris entre 8 et 10 %. Au final, le chiffre d'affaires total a progressé de 8 % au premier semestre en atteignant 629,8 M€, tout comme le résultat opérationnel qui s'élève à 125,7 M€ (+4,1 %). En revanche, le résultat consolidé recule légèrement (-1,6 %) à 90,2 M€.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles