Nous suivre Industrie Pharma

Ineos prêt à céder ChlorVinyls?

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

,

Le marché européen du chlore et des vinyliques pourrait changer de visage. Chemical Week affirme que le géant Ineos serait en discussions avancées pour ne plus être seul à bord de sa division Ineos ChlorVinyls, connue aussi sous le nom de Kerling. Cette information fait l'objet pour l'heure d'un « No comment » évident chez Ineos. L'opération pourrait être conséquente car le groupe n'est pas le premier venu sur le marché européen et mondial du chlore et des produits vinyliques. Fondé sur l'héritage des actifs d'ICI, d'EVC, de Norsk Hydro et, depuis 2011, de ceux de Tessenderlo (CPH n°555), Ineos ChlorVinyls a généré des ventes de 2,6 milliards d'euros en 2012. Il recense 3 350 salariés. Son réseau industriel de production, exclusivement européen, dispose de capacités installées de 6 millions de tonnes par an de polychlorure de vinyle (PVC), de soude caustique, de potasse caustique, de chlore et dérivés. Il détient une dizaine de sites industriels, en Allemagne, Norvège, Suède, Belgique, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ainsi qu'en France à Mazingarbe (Pas-de-Calais) et Baleycourt (Meuse). Ineos ChlorVinyls est surtout le n°1 en Europe du PVC, et le seul en Europe de l'Ouest disposant de son propre éthylène pour l'intégration de ses productions de PVC. Kerling détient d'ailleurs 50 % du vapocraqueur d'Ineos à Rafnes, en Norvège, les 50 % restants étant aux mains du groupe Ineos.

« Le nom de Solvay est évoqué »Les discussions seraient en cours avec un partenaire distinct et porteraient sur la création d'une coentreprise pour mener les activités de Kerling/Ineos ChlorVinyls, selon Chemical Week. La confirmation publique serait imminente. Dans le dossier, le nom de Solvay est évoqué. Là encore : « No comment », nous a affirmé un porte-parole. Ce qui n'exclut donc rien. L'intérêt du chimiste belge pourrait faire sens puisqu'il renforcerait ainsi ses positions de leader. Avec environ 20 % de parts de marché du PVC en Europe, Solvay est déjà n°2 du secteur, juste derrière Ineos ChlorVinyls. Le groupe revendique aussi la 3e place mondiale, avec un chiffre d'affaires de son pôle Chlorovinyls de 2,12 Mrds € enregistré l'an dernier.
 

Ces rumeurs interviennent alors que tous les opérateurs sur le marché du chlore et des vinyliques affrontent une conjoncture difficile en Europe. En 2012, le marché européen du PVC a connu un recul de 6 % affirme Solvay dans son dernier rapport annuel, citant la « morosité du secteur de la construction et les fluctuations importantes du prix de l'éthylène observées pendant l'année ». Et le marché ne semble pas se revigorer. Ces dernières semaines, le prix du PVC s'est effondré, passant de la barre de 1 400 $/t à celle des 1 000 $/t (voir p. 15). Par ailleurs, les dernières statistiques d'EuroChlor ne sont pas fameuses. La production de chlore dans l'UE a atteint 809 409 t en mars, soit une baisse de 3,6 % en un mois et de 5,8 % en un an. En 2012, seuls quatre mois sur douze affichaient des évolutions positives en glissement annuel, rarement en dessus de 4 % contre des baisses qui sont allées jusqu'à 12 %. Au total, ces productions européennes avaient diminué de 9,9 à 9,7 Mt en un an, sur un marché déjà faible. Surtout, les taux opératoires des unités de production n'ont cessé de diminuer. Elles ont évolué en grande majorité en deçà des 80 % l'an dernier et ont atteint une moyenne de 76,9 % sur les trois premiers mois 2013. Confrontés à des faibles demandes et des marges rognées, les producteurs en Europe ont donc tout intérêt à trouver des solutions. Soit en diminuant leur exposition, soit en devenant plus imposants.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Édito Covid-19] :  Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

[Édito Covid-19] : Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

Le projet est aussi ambitieux et risqué que les premiers pas sur la lune. Pourtant, Covid Moonshot a les pieds sur terre et vise à trouver des antiviraux capables de lutter contre la pandémie de Covid-19. Il faut bien se[…]

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Plus d'articles