Nous suivre Industrie Pharma

Industrie pharma : la sidérurgie de demain ?

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Si l'industrie pharmaceutique a connu et connaît encore, plus que jamais, des évolutions dans ses stratégies et business models, sa politique en matière de ressources humaines pour ce qui concerne les métiers de production reste parfois un sujet d'étonnement. Et il en va de même pour ce qui touche les orientations des politiques gouvernementales ou régionales sur la formation professionnelle et les moyens mis en oeuvre pour son financement.

Concernant notre industrie, nous constatons encore bien trop souvent que les DRH ont des difficultés à penser GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et compétences) en regard de politiques corporate qui adoptent des stratégies financières, certes louables, mais qui font peu de cas des ressources et compétences humaines prévisionnelles. Certains façonniers sont en phase de recrutement « à la va vite », alors que les commandes de façonnage sont déjà signées ! Le temps « formation de compétences humaines » n'est pas le même que le temps « recrutement en urgence » !

L'ARIIT Centre mène actuellement une étude sur « Les enjeux de la Stratégie régionale d'Innovation et des Domaines potentiels de spécialisation » en région Centre. Un des domaines retenus concerne les « Biotechnologies et services appliqués à la Santé et à la Cosmétique ». Si certes la région Centre est la première région manufacturière de médicaments, elle l'est quasi-exclusivement dans le domaine des médicaments d'origine chimique. Certes, cette technologie a encore de beaux jours devant elle, mais nul besoin d'être devin pour savoir que si les sites de production actuels ne prévoient pas, d'ores et déjà, leurs évolution et adaptation pour accueillir la mise en forme galénique des futurs Biomédicaments, ceux-ci iront se faire faire ailleurs de toute évidence. Et la filière pharmaceutique se délitera au fil du temps et subira ce qu'a connu la sidérurgie française.

Il y a plus de cinq décennies, les conditions géographiques de la région Centre avaient attiré les industriels de la santé. Les politiques régionales du Centre doivent maintenant, au-delà des discours, prendre conscience qu'ils ont le devoir de contribuer à attirer et former les talents humains et entrepreneuriaux aujourd'hui pour demain et mettre les moyens financiers en regard de ces exigences. Ces moyens leur sont donnés par le nouvel ANI qui va leur permettre de bénéficier de 51 % de la taxe d'apprentissage des entreprises. Qu'ils en fassent bon usage au service des besoins en compétences et des emplois à pourvoir pour notre industrie...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Une équipe du CNRS et de l'Inserm a développé un gel facilitant la culture cellulaire des neurones. Une découverte qui pourrait ouvrir de nouvelles voies de recherche, jusqu'à présent[…]

09/07/2018 | NeurologieCellules souches
La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Plus d'articles