Nous suivre Industrie Pharma

Inauguration de la plateforme Atlantic Bio GMP

J.B.

Sujets relatifs :

, ,

L'établissement français du sang (EFS), l'Inserm, le CHU de Nantes et l'AFM (Association française contre les myopathies) ont inauguré à Saint-Herblain près de Nantes (Loire-Atlantique) leur plateforme de production de « médicaments de thérapie innovante » (MTI), issus de l'ingénierie cellulaire, génique ou tissulaire. Baptisée Atlantic Bio GMP, cette plateforme fournira des lots cliniques de phase I ou II fabriqués dans le respect des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF). « Opérationnelle depuis juin 2009, la plateforme a aujourd'hui finalisé la production de son premier vecteur viral de grade clinique dérivé des virus adéno-associés (AAV) : l'AAV4-RPE65 pour l'Unité Inserm 649 du Dr Philippe Moullier », se félicite Fréderic Dehaut, directeur et pharmacien responsable d'Atlantic Bio GMP. Les produits seront libérés avant la fin de l'année 2010 et les essais cliniques de phase I et II démarreront en 2011 chez des patients atteints de l'amaurose de Leber. « D'autres essais devraient démarrer dans les années à venir avec en priorité les maladies orphelines génétiques, l'immuno-oncologie puis toutes autres biothérapies pour le compte de l'un des quatre partenaires du projet ou pour le compte de clients extérieurs », explique Fréderic Dehaut. D'une superficie de 1 330 m2, la plateforme est composée de trois lignes indépendantes de culture sur cellules adhérentes permettant la réalisation simultanée de trois processus différents. « Seule une ligne est aujourd'hui opérationnelle, les autres lignes seront équipées dès la signature des nouveaux contrats », indique le directeur de la plateforme, précisant également qu'une prochaine étape sera de s'équiper de bioréacteurs. En outre, le site possède une zone de contrôle qualité, un secteur logistique et des bureaux. La plateforme emploie aujourd'hui une quinzaine de personnes ; « effectif qui est amené à évoluer en fonction de l'avancée des projets ». L'investissement s'est élevé à 5,2 millions d'euros, financé par l'EFS, Nantes Métropole, le Conseil régional de Pays de la Loire, le Conseil général de Loire Atlantique et le Feder (Union européenne). Les frais de fonctionnement de la plateforme seront assurés à hauteur de 1,5 M€ par an par l'EFS, l'AFM, l'Inserm et le CHU de Nantes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles