Nous suivre Industrie Pharma

Immunothérapie : Innate Pharma et Novo Nordisk signent un accord

Sujets relatifs :

,
La société française Innate Pharma et Novo Nordisk ont conclu un partenariat stratégique portant sur le développement de candidats médicaments stimulant les cellules NK (Natural Killer) du système immunitaire, destinés au traitement des cancers. Selon les termes de l'accord, le groupe danois s'engage à verser jusqu'à 25 millions d'euros en trois ans sous forme de paiement initial à la signature et de paiements échelonnés au fur et à mesure de l'avancement du projet. D'autre part, Novo Nordisk, déjà actionnaire d'Innate Pharma, investira 10 M€ de plus dans son capital pour porter sa participation à 20 %. « Il n'est cependant aucunement question de prise de contrôle ultérieure », précise la direction de Novo Nordisk. Le groupe danois sera le détenteur exclusif de la licence et assumera la responsabilité du développement clinique et des études réglementaires. Il espère obtenir trois candidats médicaments au terme de ces trois années de partenariat. Dans le cas d'une commercialisation, Innate recevra des royalties sur les ventes. Les deux entreprises avaient déjà signé en 2003 un premier accord qui a débouché sur la découverte d'un activateur des cellules NK, actuellement au stade des essais précliniques. L'accord signé aujourd'hui élargit ainsi leur collaboration à de nouveaux médicaments candidats. Innate, fondé à Marseille en 1999, est précurseur dans l'immunothérapie des cancers. Les programmes portant sur les cellules NK mobilisent 20 personnes, le tiers des effectifs de la société. Ses deux autres programmes, qui devraient déboucher à terme sur des partenariats avec d'autres laboratoires, portent sur les lymphocytes Tgd et les cellules dendritiques. De son côté, Novo Nordisk poursuit sa stratégie de diversification de ses activités, en dehors de son principal marché que sont les traitements du diabète. Le laboratoire a en effet pris à l'automne dernier la décision d'exploiter ses compétences en R&D et en production de protéines afin de développer sa présence dans le domaine des médicaments d'origine biologique, avec la création d'une nouvelle division spécialisée dans ce domaine. Novo Nordisk veut notamment mettre sur le marché de nouveaux traitements des cancers, des maladies inflammatoires chroniques et des maladies auto-immunes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles