Nous suivre Industrie Pharma

Patrick Hibon de Frohen : « Il est temps de repenser l'entreprise »

La chronique de Patrick Hibon de Frohen Administrateur du BIO3 Institute

Sujets relatifs :

, ,

La chronique de Patrick Hibon de Frohen Membre du CSIO du groupe IMT et administrateur du BIO3 Institute p.hibon@groupe-imt.com

Longtemps concentrée sur la création de valeur, la conception de l'entreprise doit aujourd'hui être repensée. L'entreprise est d'abord un collectif de femmes et d'hommes engagés sur le long terme autour d'un projet commun. Elle a aussi un rôle à jouer dans la résolution d'un certain nombre de problèmes de notre société (préservation de l'environnement, justice sociale, égalité, etc.).

Or il n'est pas possible d'envisager ces enjeux par un simple compromis consistant à améliorer la contribution sociétale de l'entreprise au détriment de sa performance économique, à développer une gouvernance plus collaborative au prix d'une moindre efficacité opérationnelle. Ma conviction, nourrie par l'expérience de plus de trois décennies de direction, c'est qu'il est au contraire possible de nourrir la performance de l'entreprise par sa contribution aux enjeux de société, par une plus grande association des collaborateurs, par de nouvelles formes de management fondées sur la confiance, la transparence et l'intérêt collectif.

Sans pour autant laisser croire, par démagogie ou hypocrisie, qu'il soit possible d'instaurer une forme « d'autogestion à la Lin Piao », l'ensemble des personnes d'une entreprise doit se sentir impliqué et concerné par les orientations stratégiques, politiques et financières. En d'autres termes, ce type de fonctionnement managérial permet l'appropriation d'une forme d'organisation collective. Mais pour que celle-ci existe, encore faut-il que soient définis, exposés et partagés, un plan directeur, une stratégie, des projets, sur un minimum d'années, de trois à cinq ans, par exemple, quitte à les adapter régulièrement. Je suis toujours surpris d'entendre des responsables industriels me dire que, sous couvert de concurrence, de mondialisation, et que sais-je encore, leur vision et donc leurs projections se limitent à quelques mois maintenant !

Autre élément primordial à cet intérêt collectif, et le projet de la future loi PACTE l'intègre en portant, entre autres, sur la simplification des dispositifs d'intéressement et de participation, notamment dans les TPE / PME. Les notions de transparence et de légitimité des décisions prises dans l'intérêt collectif doivent également s'accompagner d'une répartition équitable des richesses produites par la collectivité. En 2008, un de nos précédents chefs d'État avait proposé, puis abandonné, la répartition suivante des bénéfices : un tiers pour les actionnaires, un tiers pour les salariés et un tiers consacré aux investissements.

À l'heure où les industriels disent avoir des difficultés à recruter, voire à fidéliser leurs collaborateurs, les nouvelles générations veulent donner du sens à leur engagement, exigent de la transparence dans un management participatif et collectif autour d'une vision et de projets au sein desquels ils souhaitent s'impliquer. Et pour cela, il faut repenser la conception de l'entreprise, sans compromis !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Le géant américain poursuit une stratégie d'investissement pour renforcer son leadership dans les thérapies géniques. Un demi-milliard de dollars, c’est la somme que Pfizer a annoncé vouloir[…]

22/08/2019 | Thérapie géniqueActus Labo
Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Plus d'articles