Nous suivre Industrie Pharma

IA et santé sur la même longueur d'onde

S.L.

Sujets relatifs :

, ,
IA et santé sur la même longueur d'onde

© Leem

On saura, le 11 septembre, si Emmanuelle Quilès doit devenir la nouvelle présidente du Leem. En attendant, la dirigeante de la filiale française de Janssen, la branche pharmacie de Johnson et Johnson, a frappé un grand coup en adossant son nom, et celui de son laboratoire, au sujet si porteur de l'intelligence artificielle (IA). Ceci en s'associant à l'assureur AXA pour sponsoriser au Palais de Tokyo, à Paris, un événement de grande envergure, baptisé « AI for Health ». « J'ai la conviction que l'intelligence artificielle et la santé ont de grandes choses à accomplir », a déclaré E. Quilès.

L'événement, qui a réuni quelque 500 personnes, le 5 septembre, a été imaginé par Damien Gromier, cofondateur du cabinet de conseil StartupInside. En droite ligne de la plateforme « AI for Good » proposée par les Nations Unies et dont l'objectif est de faire émerger les bénéfices d'une IA responsable, Damien Gromier propose de repositionner I'lA en direction du secteur de la santé. Il part du principe que, sur ce créneau et en pratiquant une intelligence artificielle de confiance, la France et l'Europe pourraient être en mesure de tenir tête aux Gafas qui conservent une longueur d'avance. Les conférenciers l'ont maintes fois rappelé : sans data, pas d'IA. Or la santé est typiquement un domaine qui génère de très nombreuses données, pendant la recherche de molécules, les essais cliniques, en imagerie, en cabinet ou à l'hôpital, tout au long du suivi du patient... Passées dans la moulinette d'algorithmes, ces données devraient permettre d'améliorer les essais cliniques, le diagnostic des médecins, d'introduire une télémédecine, de personnaliser les soins, d'améliorer la tarification, de passer d'une médecine curative à une médicine prédictive...

Pour accompagner le mouvement, et dans la droite ligne des recommandations du rapport de Cédric Villani, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, avait lancé, en juin, une mission d'étude pour la construction d'un Health Data Hub, une plateforme de données de santé, encore plus large que le SNDS (Système national des données de santé) mis en place en 2016 et considéré comme un patrimoine de données « exceptionnel ». A l'occasion de la manifestation AI for Health, Laurence Lafont, directrice marketing de Microsoft France, a confirmé la création de cette plateforme à la grande satisfaction de nombreuses start-up qui étaient associées à l'événement et en seront les principales bénéficiaires pour développer de nouvelles applications.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les laboratoires prêts à payer l'addiction ?

Les laboratoires prêts à payer l'addiction ?

La condamnation de Johnson & Johnson aux États-Unis dans la crise des opioïdes marque la première étape de ce qui pourrait constituer un feuilleton judiciaire. En faisant face à plus de 2000 plaintes, les[…]

PhinC Development lance une filiale à Montréal

PhinC Development lance une filiale à Montréal

Ipsen persiste à Signes

Ipsen persiste à Signes

Glenmark lance un spin-off ambitieux

Glenmark lance un spin-off ambitieux

Plus d'articles