Nous suivre Industrie Pharma

Hydroxychloroquine : quand l’Inde adapte sa production à la demande

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Hydroxychloroquine : quand l’Inde adapte sa production à la demande

© Zydus Cadila

L'Inde est finalement revenue sur son projet de fermer ses frontières et choisit de livrer la planète en hydroxychloroquine. 

Ces nouvelles sont rapportées par The Economic Times. Le quotidien indien explique que l’Inde a partiellement levé son interdiction d’exporter de l’hydroxychloroquine sous forme de matière active ou de médicaments. C’est ainsi qu’à la mi-avril, une importante livraison de 3 millions de comprimés accompagnés de neuf tonnes de matière active (API) a été faite aux Etats-Unis, à la demande du président Trump pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

Le journal affirme que l’Inde produisait, avant la crise, 70% de l’hydroxychloroquine utilisée au plan mondial grâce à deux principaux producteurs Zydus Cadila et Ipca Labs. Tout porte à croire que le pays pourrait conserver cette suprématie. L'Europe fait à côté pâle figure.

« L'Inde a actuellement une capacité installée annuelle d'environ 40 tonnes par mois de matière active d'hydroxychloroquine. Avec cette capacité, elle peut fabriquer environ 200 millions de comprimés de 200 mg. Et ces capacités peuvent être augmentées », a déclaré l'Association indienne des fabricants de médicaments (IDMA) interrogée par The Economic Times.

Une production multipliée par dix chez Zydus

Cité dans la version digitale du journal, Pankaj R. Patel, patron de Zydus Cadila, explique pour sa part que son groupe a déjà multiplié par dix sa capacité de production d’API. De 2 à 4 tonnes de matière active par mois pour les besoins de l’Inde et les marchés à l’export pour couvrir les besoins  sur les indications classiques du médicament – arthrite rhumatoïde et Lupus –, Zydus serait passée à 20 tonnes en avril, avec la capacité de produire 30 tonnes en mai, ce qui correspond à un équivalent de 150 millions de comprimés d’hydroxychloroquine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Aux États-Unis, le Cyltezo (adalimumab-adbm) de Boehringer Ingelheim pourra désormais se substituer à l’Humira (adalimumab). La FDA vient d’accorder le statut de biosimilaire interchangeable au composé du[…]

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Plus d'articles