Nous suivre Industrie Pharma

Hovione fait le point sur son programme d'expansion

L.H.

Sujets relatifs :

, ,

L'heure est au bilan. Le 19 mars, le sous-traitant portugais a fait le point sur les deux années écoulées depuis le lancement de son programme d'expansion en 2016. Un programme qui a, jusqu'à présent, concerné ses sites basés au Portugal, en Irlande et dans le New Jersey (États-Unis). Au Portugal, Hovione a relocalisé ses services de développement vers un nouveau centre de 7 000 m2 situé à Lisbonne. Celui-ci héberge 200 scientifiques spécialisés en chimie, ingénierie des particules, formulation et développement analytique. Le bâtiment se trouve à seulement 15 minutes du site de production de Loures, qui a, quant à lui, augmenté la capacité de sa cuve à réaction pour substances médicamenteuses à travers l'ajout d'une zone de production à petite échelle et d'une unité pilote, totalisant une capacité supplémentaire de 30 m3. Un sécheur à pulvérisation pilote et deux sécheurs à pulvérisation à grande échelle ont, par ailleurs, été installés sur le site. Hovione a également commencé à exploiter un centre de produits médicamenteux capable de fabriquer des produits d'inhalation et administrés par voie orale.

De l'autre côté de l'Atlantique, le groupe a doublé la taille des opérations de développement et de production de son site basé dans le New Jersey (États-Unis), auquel il a ajouté un nouveau bâtiment de 2 843 m2 (CPH n°765). Le groupe élargit ainsi son offre de services, qui va désormais du développement chimique et analytique au séchage par pulvérisation, en passant par la formulation. Ce qui a demandé l'installation de nouveaux équipements. À Cork (Irlande), Hovione réintègre et renouvelle un bâtiment de production doté d'une capacité de synthèse chimique dédiée à la production à façon de 157 m3. La moitié de ce volume sera opérationnelle d'ici le mois de mai. Ces investissements se sont traduits par l'augmentation de 39 % du nombre de salariés au cours des deux dernières années.

Le façonnier ne compte pas s'arrêter là : le programme a encore cinq ans devant lui. Mi-mars, Hovione annonçait qu'il se retirait des produits de contraste dans l'objectif de se focaliser sur ce plan d'expansion (CPH n°835). Au cours des trois prochaines années, Hovione prévoit d'ajouter au site de Loures un bâtiment dédié à la synthèse chimique et au séchage par pulvérisation pour la sous-traitance. D'une surface de 4 200 m2, ce bâtiment aura des cuves de réaction totalisant une capacité de 165 m3, deux grandes unités de séchage par pulvérisation ainsi que de nouvelles installations de formulation qui permettront la production de lots de plus grande taille. Hovione va également ajouter un nouveau bâtiment de 1 200 m2 supplémentaires qui hébergera des laboratoires analytiques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Thérapie génique : Biogen va collaborer avec Capsigen

Thérapie génique : Biogen va collaborer avec Capsigen

Le montant total de l’accord pourrait s’élever à 1,67 Mrd $. Le laboratoire a annoncé la signature d’une collaboration de recherche avec la biotech américaine Capsigen pour découvrir et[…]

Nomination : Isabelle Van Rycke, p-dg d’Upsa

Nomination : Isabelle Van Rycke, p-dg d’Upsa

Covid-19 : GSK et Vir Biotechnology déposent une demande auprès de l’EMA pour le sotrovimab

Covid-19 : GSK et Vir Biotechnology déposent une demande auprès de l’EMA pour le sotrovimab

En bref : Moderna, BioElpida, Richter-Helm

En bref : Moderna, BioElpida, Richter-Helm

Plus d'articles