Nous suivre Industrie Pharma

Homéopathie : Boiron poussé à investir dans la R&D pour prouver l'efficacité clinique de ses produits

Sujets relatifs :

,
À l'heure où l'homéopathie traverse une crise, mise en cause notamment par une étude publiée dans la revue The Lancet selon laquelle les effets cliniques de cette médecine sont comparables à ceux d'un placebo, les laboratoires Boiron ont décidé de se concentrer sur la R&D. « Nous allons multiplier notre budget de recherche par huit dans les trois années à venir », a ainsi déclaré Thierry Montfort, directeur général délégué des laboratoires Boiron à l'occasion de la présentation des résultats semestriels. La société est ainsi bien décidée « à s'investir plus que jamais dans la mise en évidence de l'efficacité de ses médicaments à la fois d'un point de vue clinique et médico-économique ». Elle compte porter son effort sur la recherche pharmacologique afin d'expliquer le mécanisme d'action d'un produit dans une indication donnée. Par ailleurs, Boiron a fait part de ses recherches actuelles sur « des pathologies plus lourdes ». Il réalise des essais sur cocculine (mal des transports) dans le traitement des nausées dues à la chimiothérapie. Outre la cancérologie, il se consacre à des aires thérapeutiques comme le Sida ou l'hépatite C. Sur le 1er semestre 2005, les dépenses de R&D ont ainsi augmenté de 57,5 % à 2,4 M€. Sur cette période, qui a vu aboutir le projet de fusion-absorption de Dolisos par Boiron, la société a connu une dégradation de sa rentabilité, avec un résultat opérationnel en baisse de 6,5 % à 9,6 M€. Le chiffre d'affaires consolidé est pour sa part en hausse de 8,7 % à 162 M€. Les données du semestre intègrent en effet, à partir du 1er avril, les filiales internationales de Dolisos (à l'exception des filiales polonaise et suisse), dont la perte opérationnelle courante ressort à 1,1 M€. Les comptes de la société Unda dont la prise de participation a été finalisée sont intégrés à partir du 1er juin (perte opérationnelle courante de 51 M€). Le résultat opérationnel des seules activités de Boiron ressort en revanche en hausse de 5 % à 10,7 M€.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles