Nous suivre Industrie Pharma

Hikma s'implante en Éthiopie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Après avoir établi des bases dans l'ensemble du Maghreb et du Moyen-Orient, Hikma Pharmaceuticals a décidé de s'implanter en Afrique sub-saharienne. Le laboratoire jordanien de génériques, coté à la Bourse de Londres, vient de signer un accord avec Midroc, un conglomérat aux activités très diversifiées et détenu par Sheikh Mohammed Hussein Al Amoudi, afin de s'implanter en Éthiopie. Midroc et Hikma vont constituer une coentreprise à parts égales, baptisée HikmaCure, pour construire une usine de production et une plateforme de distribution. Les deux partenaires injecteront chacun 22,3 millions de dollars (16,5 M€) pour ce projet qui devrait leur permettre de produire des médicaments d'Hikma en Éthiopie à partir de 2017. En attendant, les premiers produits disponibles d'HikmaCure seront importés sur le territoire éthiopien. Le marché pharmaceutique local est estimé à 500 M$ mais devrait doubler d'ici à 2018 grâce à une croissance annuelle de 15 %, selon Hikma. Le pays investirait en masse pour améliorer ses infrastructures liées aux soins, alors que le niveau de vie serait en pleine augmentation. L'Éthiopie importe 75 % de ses produits aujourd'hui, souligne encore Hikma. Créé depuis 1978, le laboratoire jordanien a surtout procédé par croissance externe pour développer sa base manufacturière. Aujourd'hui, Hikma détient des usines aux États-Unis, en Italie, en Allemagne, au Portugal, en Égypte, en Algérie, en Arabie Saoudite et en Jordanie. En 2011, il avait également acquis la majorité du capital du laboratoire marocain Promopharm qui détient une usine au Maroc. Hikma est notamment bien positionné dans le domaine des injectables, et s'est constitué une plateforme oncologique dès 2007 avec l'acquisition des laboratoires allemands Ribosepharm et Thymoorgan.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles