Nous suivre Industrie Pharma

Hervé Watier : oser le biomédicament en région Centre-Val de Loire

Oser ! Oui, en matière de biomédicaments, il faut oser tenter l'aventure d'un rapprochement entre le monde académique et le monde industriel. Dans son rapport de 2009 au Conseil économique, social et environnemental, Yves Legrain insistait d'ailleurs sur ce point : « Le biomédicament interroge les processus de recherche et les articulations entre différents acteurs [...]. La mise au point des nouveaux médicaments dépend désormais de la coopération entre les composantes d'un triangle vertueux : recherche fondamentale / valorisation et maturation/industrie pharmaceutique. Il faut donc développer le processus de mise en réseau et de partenariats. »

Reste à le mettre en pratique, ce à quoi s'est attelé Polepharma dans le cadre du programme Ambition Recherche et Développement 2020 « Biomédicaments » de la région Centre-Val de Loire. Vaincre les réticences, fortes des deux côtés, amener les uns et les autres à dialoguer, et à identifier les centres d'intérêt communs...

Les instruments sont là ; restent la volonté et la motivation. Il faut que les chercheurs soient convaincus que leurs innovations doivent être fréquemment confrontées à la réalité industrielle, afin de ne pas passer à côté d'applications nouvelles, ou de perdre son temps dans des impasses.

Il faut aussi que les industriels se convainquent que l'optimisation de leur outil, à tous les niveaux, peut passer par la case académique, et qu'il y a des chercheurs qui n'attendent que d'être sollicités.

Osons !

 

Denis Requier : Développer les partenariats public-privé

 

L'industrie pharmaceutique vit une révolution avec le développement considérable des médicaments biologiques ou biomédicaments. Aujourd'hui sept des dix médicaments les plus vendus dans le monde sont des biomédicaments. Les biosimilaires sont devenus une réalité et, par exemple, quatre biosimilaires du Neupogen de Roche détiennent 60 % du marché français. Le monde des start-up pharmaceutiques françaises travaillant sur des biomédicaments est en pleine effervescence ; citons Innate pharma , Adocia ou Genfit, par exemple, mais aucune en région Centre-Val de Loire.

Dans ce contexte, le conseil régional a signé, en février 2014, la convention du programme ARD 2020 pour dynamiser la recherche dans les biomédicaments, recherche déjà importante avec les travaux menés par le LabEx MAbImprove, coordonné par le professeur Hervé Watier.

Dans le domaine industriel, le constat est inquiétant : la plupart des PME et ETI pharmaceutiques de la région travaillent sur des principes actifs pharmaceutiques d'origine chimique et non biologique.

L'objectif final étant de pallier à cette faiblesse des industriels pharmaceutiques de la région Centre-Val de Loire dans les biomédicaments, le conseil régional a mandaté Polepharma pour contribuer au développement de partenariats public-privé et de projets industriels dans ce domaine.

Les 3es assises industrielles du LabEx MAbImprove en sont le témoignage.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Transformation digitale : Des solutions qui s'imposent

Transformation digitale : Des solutions qui s'imposent

Avec le confinement et le développement du travail à distance, la transformation numérique de l'industrie n'a jamais paru aussi pertinente. Et si la crise liée au Covid-19 accélérait[…]

La pharma se dévoile en chiffres clés

La pharma se dévoile en chiffres clés

La crise bouscule les habitudes

La crise bouscule les habitudes

Données : « Prioriser le retour sur investissement »

Données : « Prioriser le retour sur investissement »

Plus d'articles