Nous suivre Industrie Pharma

Guerbet investit à Aulnay-sous-Bois

À Aulnay-Sous-Bois, Julien Cottineau

Dans le cadre d'un investissement de 48 millions d'euros, le groupe Guerbet a posé la semaine dernière la première pierre d'une unité de remplissage, baptisée CD1, sur son site d'Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis). D'ici à 2015, le laboratoire français triplera ses capacités, lesquelles passeront de 9 à plus de 20 millions d'unités. Actuellement, Guerbet y formule et remplit seulement des produits injectables en flacons. D'ici à avril 2012, une ligne supplémentaire de conditionnement de flacons et une ligne de poches souples de polypropylène seront installées et mises en service. En 2015, ce sera le tour d'une troisième ligne dédiée aux seringues. Ce nouveau bâtiment de conditionnement primaire de 3 000 m2 au sol sur deux niveaux sera adjacent aux installations de pesée préparatoire récemment installées. A l'avenir, des infrastructures de conditionnement secondaire devraient être construites sur le site, mais « pour un investissement nettement inférieur » aux 48 M€ engagés pour le CD1, note Bernard Massiot, le directeur général de Guerbet. Du côté des effectifs, de l'ordre de 380 salariés dont 180 en R&D à Aulnay-Sous-Bois, l'augmentation ne devrait pas être « significative », selon le groupe, une fois le CD1 mis en service. Ce nouveau bâtiment sera installé là où se trouvaient auparavant des unités de synthèse chimique. Dans le cadre d'un plan de spécialisation et de sécurisation de ses productions, Guerbet a concentré ces dernières années sa synthèse chimique à Lanester (Morbihan) pour ses produits de contraste dédiés aux procédures par rayons X, ainsi qu'à Marans (Charente-Maritime), dans sa filiale Simafex, pour les produits de contraste des procédures d'IRM (CPH n°489).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles