Nous suivre Industrie Pharma

Guerbet investit 20 M€

A.F.

DES RÉSULTATS 2012 AU BEAU FIXE

En 2012, le bénéfice net du spécialiste français des produits de contraste pour l'imagerie médicale Guerbet a bondi de 41,4 %, à 14,4 millions d'euros. L'Ebtida s'est établi à 42,7 M€ (+ 28,7 %). De même, le chiffre d'affaires a progressé de 6,8 %, à 403,5 millions d'euros. « La croissance a été essentiellement réalisée au second semestre », précise Jean-François Le Martret, directeur administratif et financier du groupe. Les ventes affichent une croissance dynamique en Asie (+ 22,3 %) et en Europe (+ 8,6 %). En revanche, elles reculent de 8,1 % sur le continent américain. Cette récession est essentiellement liée à « une situation concurrentielle très tendue au Brésil ». Pour 2013, Guerbet prévoit un ralentissement de la croissance des ventes, qui devraient progresser de 3 %. « Nous sommes un peu plus prudents car nous avons une forte prépondérance de nos ventes en Europe, où la situation économique est plus tendue », explique Yves L'Epine, directeur général de la société française.

Guerbet investit 20 M€

Trois sites français sont concernés par ces investissements.

© © Guerbet

Le groupe français prévoit de muscler ses trois usines de production dans l'Hexagone. Pour cela, il mettra sur la table 20 millions d'euros. 8,55 M€ seront d'abord injectés à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) où est implanté le principal site pharmaceutique de Guerbet. D'un effectif de 220 salariés, il est spécialisé dans la mise en solution et le conditionnement de produits de contraste utilisés dans les techniques de rayons X, IRM et en médecine nucléaire. L'investissement permettra de finaliser la construction d'une unité de remplissage stérile avec une ligne de fabrication dédiée aux flacons et une autre spécialisée dans les poches. La première sera mise en service à la fin de l'année. Elle permettra de doubler les capacités du site qui atteignent actuellement 20 millions de flacons par an. La ligne dédiée aux poches démarrera, elle, sa production début 2014. En parallèle, l'usine chimique de Lanester (Morbihan), qui emploie 220 personnes et qui est spécialisée dans la production de principes actifs iodés destinés à l'imagerie rayons X, recevra 8,33 M€. Ils serviront à concevoir des solutions innovantes plus écologiques. La mise en place d'équipements visant à renforcer la sécurité des procédés de fabrication et à améliorer la compétitivité de la conception du principe actif du produit Xenetix (lobitridol) sera aussi au programme. Enfin, 3,28 M€ seront alloués au site de chimie fine de Marans (Charente-Maritime). 100 salariés travaillent actuellement dans cette usine qui assure la production des principes actifs du produit de contraste pour l'IRM Dotarem (acide gadotérique) et du Lipiodol (iode). L'investissement permettra d'installer de nouveaux équipements de production du Dotarem. Il visera aussi à améliorer la sécurité, la qualité, et le respect de l'environnement du site. « Guerbet aura investi 206 M€ dans ses sites industriels en France entre 2005 et 2013 », se félicite Yves L'Épine, directeur général de Guerbet.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Qui sont ces industriels qui produisent des boites de médicaments en France ? Ou sont-ils implantés ? Que produisent-ils exactement ? Industrie Pharma publie chaque année une enquête sur les sites de production,[…]

01/04/2019 | FaçonnageENTREPRISES
Areva et Roche démarrent leur laboratoire

Areva et Roche démarrent leur laboratoire

GSK cède deux marques pour 1,6 Mrd €

GSK cède deux marques pour 1,6 Mrd €

Elizabeth Europe agrandit son site français

Elizabeth Europe agrandit son site français

Plus d'articles