Nous suivre Industrie Pharma

Guerbet célèbre ses 50 ans à Aulnay-sous-Bois

Laura Hendrikx

Sujets relatifs :

, ,
Guerbet célèbre ses 50 ans à Aulnay-sous-Bois

Remplisseuse de flacons FM1

© Patrick ALLARD / REA

À l'occasion du 50e anniversaire de son site historique de production pharmaceutique et de R&D d'Aulnay-sous-Bois, le spécialiste français du diagnostic a présenté l'impact de son ancrage en Île-de-France, et plus largement dans l'Hexagone.

Le spécialiste français du diagnostic a choisi le premier jour de l'été pour célébrer le 50e anniversaire de son site historique d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). C'est dans un quartier pavillonnaire qui respire la tranquillité que se trouve le « coeur de la création de valeur du groupe », selon Yves Lépine, directeur général de Guerbet et président du G5 Santé. Bien loin des clichés souvent associés à cette ville. Des clichés que Bruno Beschizza, maire d'Aulnay-sous-Bois, s'est attaché à défaire à l'occasion de la table ronde intitulée « La réussite et le rôle d'une entreprise française en Seine-Saint-Denis ». Ce 50e anniversaire a en effet été célébré autour du thème de l'ancrage local du groupe. Au cours des douze dernières années, ce sont 79,4 millions d'euros qui ont été investis sur le site de production pharmaceutique et de R&D d'Aulnay-sous-Bois, qui représente un tiers de la production mondiale de Guerbet. En 2017, 10,4 millions de doses de produits de contraste IRM et rayons X y ont été produites. Depuis deux ans, 200 personnes y ont été recrutées, élevant ainsi le nombre d'employés à 416 personnes - 229 hommes et 187 femmes. À l'échelle du département de la Seine-Saint-Denis, Guerbet emploie 778 personnes. Le groupe représente 15,5 % de l'emploi industriel d'Aulnay-sous-Bois, de Villepinte - où se trouve son siège social qui emploie 332 personnes - et de Gonesse, où le centre de distribution de Guerbet compte 30 salariés. Sur ces trois sites de Seine-Saint-Denis, le nombre d'emplois a augmenté de 20 % entre 2007 et 2017, alors que selon l'Insee, entre 2009 et 2014, l'emploi industriel aurait baissé de 25 % en moyenne sur les trois communes.

La France représente 45 % des effectifs de Guerbet

Un ancrage dont Guerbet se félicite également à l'échelle de la France, où le groupe est passé de 1 210 à 3 600 salariés au cours des dix dernières années. L'Hexagone représente aujourd'hui 45 % des effectifs totaux du groupe, présent en Île-de-France mais également en Bretagne, avec son site de Lanester (Morbihan) et en Nouvelle-Aquitaine, avec son site Simafex à Marans (Charente-Maritime). Depuis dix ans, 190 M€ ont été investis en France. Le groupe s'est félicité d'avoir généré, de manière directe, une valeur ajoutée de 182,8 M€ en France en 2017, et d'avoir eu un impact de près de 400 M€ sur le PIB français pour cette même année. Tout cela malgré un contexte national peu favorable aux industries de santé, comme l'a déploré Alain Ramadier, député de la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis. Celui-ci a en premier lieu pointé du doigt les lourdeurs administratives, qui font qu'à ce jour, 70 % des essais cliniques français sont réalisés à l'étranger, ce qui représenterait une perte de 2 Mrds € par an, avant de fustiger la « rigidité dans la transposition des directives européennes dans notre droit ». Il reproche en effet à la France de « surtransposer » les directives européennes, contrairement à la plupart de ses voisins, en s'appuyant notamment sur l'exemple de la sérialisation, qui a, selon lui, été appliquée à plus de produits de santé que nécessaire. Parmi ces produits qui n'auraient pas dû être concernés figurent, entre autres, les produits d'imagerie médicale de Guerbet fabriqués à Aulnay-sous-Bois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Une reprise de Famar Lyon motivée par la chloroquine ?

Une reprise de Famar Lyon motivée par la chloroquine ?

L'offre de reprise prendra fin le 10 avril prochain. Placée en redressement judiciaire le 24 juin 2019, l’usine Famar de Saint-Genis-Laval dans le Rhône a reçu, début avril une offre de reprise. Une[…]

Gilead et Second Genome s’allient pour quatre ans

Gilead et Second Genome s’allient pour quatre ans

Evotec se lance dans la thérapie génique

Evotec se lance dans la thérapie génique

Covid-19 : Le plan de Gilead pour produire plus de remdesivir

Covid-19 : Le plan de Gilead pour produire plus de remdesivir

Plus d'articles