Nous suivre Industrie Pharma

GSK solde ses actifs à Aspen

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Des résultats très mitigés

GSK a publié un chiffre d'affaires en progression de 1 % sur un an, pour le 1er trimestre 2012, à 6,64 milliards de livres (8,13 Mrds €). Son résultat opérationnel reste inchangé par rapport au 1er trimestre 2011, à 2,04 Mrds £. En revanche, son bénéfice net recule de 13 %, à 1,32 Mrd £. Les pressions engendrées par les mesures d'économies en Europe ont notamment impacté le groupe et fait reculer ses ventes sur le Vieux continent.

GSK solde ses actifs à Aspen

Les ventes par régions des actifs repris par Aspen, en millions de livres en 2011

© Source : GSK

Opération achevée. GlaxoSmithKline s'est lancé dans la troisième et dernière tranche de cession de ses actifs d'OTC jugés non-stratégiques. Après avoir cédé à Prestige Brands Holdings la part nord-américaine de ces activités (CPN n°576) puis à Omega Pharma celles en Europe (CPH n°585), GSK solde ces activités dans le reste du monde à Aspen Pharmacare. Ce spécialiste sud-africain des génériques met sur la table un total de 164 millions de livres (201,5 M€) en numéraire pour cette acquisition qui devrait être finalisée avant la fin du deuxième trimestre. Au total, les actifs repris ont généré un chiffre d'affaires de 59,3 M£ en 2011. Dans le détail, la transaction se compose en réalité de deux opérations. Aspen déboursera 20 M£ pour ceux de ces actifs servant les marchés de l'Afrique australe (Afrique du Sud, Namibie, Botswana, Swaziland, Lesotho, Zambie et Zimbabwe). Les 144 M£ supplémentaires seront dévolus à la reprise de ces actifs sur tous les autres marchés mondiaux, hors Europe et Amérique du Nord. Via cette opération, Aspen se rapproche encore un peu plus de GSK avec qui il a noué des liens très forts dans la commercialisation de génériques depuis 2008 (CPH n°433). Le laboratoire britannique lui a également cédé une usine allemande de spécialités (CPH n°466) tandis que GSK a acquis une prise de participation au capital d'Aspen d'environ 20 % ces dernières années (CPH n°489). De son côté, le géant britannique devrait totaliser un apport financier d'environ 981 M£ pour la cession de ces actifs non- stratégiques en Europe, Amérique du Nord et maintenant dans le reste du monde. Soit une valeur de cession près de trois fois supérieure aux ventes 2011 de ces produits (370 M£).

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles