Nous suivre Industrie Pharma

GSK prend le contrôle d'une coentreprise chinoise

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
GSK prend le contrôle  d'une coentreprise chinoise

Les leaders mondiaux des vaccins,en % des ventes 2010

© Source : GSK

Seul à la barre. Le laboratoire britannique a signé un accord avec son partenaire Shenzhen Neptunus Interlong Bio-Technique pour reprendre l'intégralité de ses parts dans la coentreprise Shenzhen GSK-Neptunus Biologicals (GSKNB). GlaxoSmithKline versera 24 millions de livres (27,3 M€) pour mettre la main sur les 51 % du capital qu'il ne possédait pas encore de cette société centrée sur les vaccins antigrippaux. Cette opération correspond à l'option de cinq ans que s'était procuré GSK en 2008 lors de la création de cette coentreprise pour en acquérir la majorité (CPH n°446). Déjà, en moins de trois ans, le groupe britannique avait passé sa part de 40 à 49 %. En plus de son usine de Shanghai, GSK disposera donc d'une seconde unité de production de vaccins en Chine. Production qui sera focalisée sur des vaccins antigrippaux à destination du marché chinois, ainsi qu'à ceux de Hong-Kong et de Macao. L'objectif est de clairement se renforcer sur un marché extrêmement prometteur mais pas encore très mature pour le groupe. Les ventes de vaccins de GSK en Chine l'an dernier n'ont atteint que 122 M£, en croissance de 3 % en un an, ce qui représente à peine 3 % du chiffre d'affaires (4,3 Mrds £) de GSK Biologicals, la division vaccins du groupe. Par comparaison, au Brésil, pourtant bien moins peuplé, les vaccins de GSK ont généré des ventes de 337 M£ en 2010. Sur les marchés émergents, la Chine ne compte pour l'heure que 13 % des ventes de vaccins de GSK (927 M£ en 2010, en croissance de 38 %). Ce qui laisse présager un formidable potentiel pour le n°1 mondial des vaccins dans le monde. D'autant que ces cinq dernières années, le Britannique a affiché une croissance de 258 % dans les marchés émergents pour ses vaccins, signe qu'il est de mieux en mieux positionné. En Chine, GSK avait également un accord de coentreprise avec Jiangsu Walvax Biotech (CPH n°482), dans le domaine des vaccins pédiatriques. Un projet qui aurait été finalement abandonné en mai, selon In-Pharmatechnologist, en raison d'un désaccord avec les autorités chinoises pour l'importation sur leur sol de vaccins contre les oreillons, la rubéole et la rougeole.

GSK signe avec Arecor

Le géant britannique a signé un accord de licence avec son compatriote Arecor, spécialiste des technologies de formulation pour la stabilisation des protéines, des vaccins et des produits de diagnostic. L'accord porte sur la combinaison des technologies de formulation d'Arecor avec les vaccins de GSK. Les détails du partenariat n'ont pas été dévoilés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
PeptiDream collaborera avec Bayer

PeptiDream collaborera avec Bayer

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Plus d'articles