Nous suivre Industrie Pharma

GSK monte au capital d'une filiale indienne

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

GSK prévoit d'investir une nouvelle fois massivement en Inde. Il compte prendre 24,3 % de parts supplémentaires dans le capital de sa filiale indienne GSK Pharmaceuticals Limited qui est cotée à la Bourse de Bombay. Ce qui lui permettra de détenir 75 % de la société, contre 50,7 % actuellement. « Les réglementations boursières en Inde imposent une participation publique d'au moins 25 % pour qu'une société reste cotée dans le pays. GSK a l'intention de garder la société cotée en Bourse », a précisé le laboratoire britannique. Pour grimper au capital de sa filiale, GSK propose 3 100 roupies (36,40 €) par action. Cela représente une prime d'environ 26 % par rapport au cours de clôture du titre de la filiale, le 13 décembre, quelques jours avant l'annonce de ce projet. Au total, le montant de la transaction devrait s'élever à environ 64 Mrds de roupies (750 M€). Sous réserve de l'obtention des autorisations réglementaires, la période de souscription des offres devrait démarrer en février 2014. GSK Pharmaceuticals Limited est spécialisée dans la production, la distribution et la commercialisation de produits pharmaceutiques et de vaccins pour de nombreuses aires thérapeutiques comme la respiration, le cardiovasculaire, l'oncologie, les anti-infectieux et la dermatologie. D'un effectif de plus de 5 000 salariés, la filiale a généré plus de 26 Mrds de roupies de chiffre d'affaires en 2012. « Pour GSK, cette transaction va accroître notre présence dans un marché stratégique important et nous pensons qu'elle offre aux actionnaires de notre filiale pharmaceutique indienne une bonne occasion de liquidités à une prime intéressante », a déclaré David Redfern, directeur stratégique de GSK. L'an dernier, le groupe avait déjà mené à bien une opération similaire, mais dans le secteur des produits sans ordonnance. Il était monté à hauteur de 72,5 % au capital de sa filiale indienne dédiée aux OTC, dans le cadre d'une transaction à 727 M€.

GSK change ses pratiques commerciales

Impliqué dans une grave affaire de corruption en Chine (CPH n°642), le groupe a décidé de revoir ses pratiques commerciales au niveau mondial. Les commerciaux travaillant directement avec les médecins n'auront plus d'objectif individuel de vente. Ils seront désormais évalués sur leurs connaissances techniques, la qualité de leur service et la performance du groupe. Par ailleurs, GSK s'est engagé à ne plus rémunérer les professionnels de la santé pour s'exprimer lors de conférences.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles