Nous suivre Industrie Pharma

GSK inaugure un site majeur pour ses vaccins

A Saint-Amand-les-Eaux, Raphaëlle Maruchitch

Sujets relatifs :

, ,

QUELQUES REPÈRES POUR LA DIVISION VACCINS GSK BIOLOGICALS

- Division fondée en 1945 à Genval, Belgique

- Siège mondial : Belgique, avec 7 500 collaborateurs

12 000 personnes, dont 1 600 chercheurs

- 30 vaccins commercialisés

- 20 vaccins en cours de développement clinique

- 1,4 Mrd de doses fournies dans le monde

- 179 pays approvisionnés

- 15 sites de production dans le monde

GSK inaugure un site majeur pour ses vaccins

Cette ligne de conditionnement fait partie du premier bâtiment qui a démarré la production à Saint-Amand-les-Eaux.

© © GSK/Samuel Dhote

En projet depuis 2006, le site de production de vaccins a démarré officiellement ses activités mi-décembre à Saint-Amand-les-Eaux. Avec une capacité annuelle à terme de 300 millions de doses, il est le plus grand site de fabrication et de conditionnement de GSK Biologicals.

C'est au cœur d'un avis météo orange - la couleur de GlaxoSmithKline - qui couvrait la moitié de la France le 15 décembre dernier, que l'inauguration du site de Saint-Amand-les-Eaux (Nord) du groupe britannique a été officialisée. Site de production de vaccins de GSK Biologicals, la division vaccins de GSK, Saint-Amand-les-Eaux représente un investissement d'un montant de près de 600 millions d'euros (annoncé dès 2006) dont 2 à 3 % d'aides à l'investissement. Avec un site d'une telle envergure, GSK entend répondre à la demande mondiale croissante de vaccins. Le marché mondial des vaccins, qui a quasiment doublé depuis 2005, pourrait en effet atteindre 30 Mrds de dollars d'ici 2015, d'après les données de l'IMS Health 2011.

Initialement, Saint-Amand-les-Eaux abritait Sterilyo, sous-traitant de médicaments injectables et lyophilisés implanté depuis 1991. GSK Biologicals a signé avec Sterilyo un partenariat en 1999. Puis, en 2002, Sterilyo est passé sous le giron de la division vaccins du géant britannique, employant alors une centaine de personnes jusqu'au projet d'investissement conduit en 2006, qui a abouti au plus grand site de production de GSK Biologicals.

Le conditionnement a débuté sur le nouveau site dès octobre 2008, tandis que l'ancienne activité liée à Sterilyo s'est achevée en décembre 2008. Aujourd'hui, Saint-Amand-les-Eaux rassemble plus de 600 salariés. GSK indique que le site devrait mobiliser à terme près de 800 personnes, sans toutefois préciser de calendrier. Le site a été préféré à d'autres en compétition, notamment en Irlande ou en Hongrie, bien que la région ne soit pas un bassin historique de l'industrie pharmaceutique. La proximité avec la Belgique, siège mondial de GSK Biologicals, a sans doute joué.

Exclusivement dédié à la production secondaire de vaccins, le site regroupe la formulation, le remplissage aseptique, la lyophilisation et le conditionnement. Lyophilisateurs, machines d'inspection visuelle, isolateurs de formulation et de remplissage représentent un des plus importants investissements de GSK Biologicals sur un site de production secondaire, a indiqué GSK. Le site compte sept bâtiments : qualité, conditionnement, liquide, lyophilisation, utilités, plateforme logistique et magasin. Soit une surface de 25 000 m2 au total, au sein d'une superficie globale de 17 hectares. La production primaire de fabrication des antigènes est quant à elle réalisée sur des sites de production belges de GSK. La capacité de production annuelle, actuellement de 50 M de doses, a pour objectif d'atteindre les 300 M. Quatorze des trente vaccins actuellement commercialisés par GSK Biologicals y seront fabriqués, pour les adultes et adolescents, la pédiatrie, la prévention et voyages, parmi lesquels Cervarix (vaccin papillomavirus) ou Fluarix (vaccin grippal). Prochainement, le site pourrait abriter la production du vaccin contre le paludisme. Saint-Amand est approuvé par l'Afssaps et l'OMS et « un enregistrement pour les États-Unis pourrait être envisagé de façon ultérieure », a précisé Géraldine Vetterhoeffer, directrice du site. Hasard souligné lors de l'inauguration du site, Saint-Amand-les-Eaux est de façon historique dirigé par des femmes ; Géraldine Vetterhoeffer en est la troisième. La production fournira 125 pays, dont les marchés français et européen et les pays en voie de développement. Une partie de la production, vendue selon une politique de prix différenciée, est en effet destinée à des organisations internationales (OMS, Unicef, Gavi (Alliance mondiale pour les vaccins et l'immunisation). « Nous acceptons de ne plus faire de marge pour ce type de prix », a expliqué Christophe Weber, président de la division GSK Biologicals depuis un an. Plus de 70 % des volumes de vaccins ont été distribués dans des pays en développement, avance GSK. En outre, GSK, qui a dépensé 533 M£ en 2011 dans sa recherche sur les vaccins, possède actuellement plus de 20 vaccins candidats en cours de développement clinique. Sont notamment en phase III de développement les vaccins contre la malaria, contre le cancer du poumon non à petites cellules, contre le zona. En phase II, on trouve le vaccin contre le Sida et celui contre la maladie d'Alzheimer.

Pour l'heure, sur le site, « huit lignes de conditionnement tournent. Le bâtiment de répartition aseptique liquide a démarré cet été mais n'est pas encore à pleine capacité. De son côté, l'activité des deux bâtiments de répartition aseptique n'a pas encore débuté et le bâtiment lyophilisation entrera en production quant à lui l'année prochaine », a énuméré Gilles Doom, responsable du bâtiment conditionnement à Saint-Amand.

En 2009, trois vaccins de GSK ont été préqualifiés par l'OMS : Rotarix (contre le rotavirus), Cervarix et Synflorix (contre les maladies invasives à pneumocoque et certaines infections respiratoires). Deuxième fournisseur de vaccins en France, GSK Biologicals est devenu le premier fournisseur mondial de vaccins avec 29 % de parts de marché, indique le groupe britannique. En 2010, les ventes de vaccins avaient d'ailleurs tiré la croissance de GSK avec une hausse de 30 % à 3,7 Mrds £ (4,4 Mrds €) pour un chiffre d'affaires évalué à 28,368 Mrds £. Une croissance qui était toutefois à pondérer avec les ventes de vaccins contre la grippe H1N1, représentant à elles seules 883 M£.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles