Nous suivre Industrie Pharma

GSK engage finalement 3,6 Mrds $ pour Human Genome

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

GSK étend son partenariat avec Amicus

GSK a renforcé sa collaboration avec Amicus Therapeutics qui consiste à développer et commercialiser le migalastat HC1. Celui-ci est une molécule chaperonne qui se fixe et stabilise l'enzyme déficiente dans la maladie de Fabry, une pathologie lysosomale génétique. Dans ce cadre, GSK va investir 18,6 millions de dollars supplémentaires dans Amicus, soit 6,30 $ par action. Cela permet de renforcer la participation du laboratoire britannique qui détient maintenant 19,9 % de la société américaine. Les partenaires développent actuellement cette molécule pour trois indications : une en phase III de développement clinique, une en phase II et la dernière en phase préclinique.

GSK engage finalement 3,6 Mrds $ pour Human Genome

Les principales activités de HGS en % du CA 2011

© Source : HGS

Après plusieurs mois de négociations, GSK s'est emparé de Human Genome. Il a finalement accepté de débourser 3,6 Mrds $, soit 1 Mrd $ de plus que l'offre initiale lancée en avril.

Le laboratoire britannique est enfin arrivé à ses fins. Après quelques rebondissements, la société américaine de biotechnologies Human Genome Sciences (HGS) va passer dans le giron de GSK. Pour cela, le géant britannique déboursera la coquette somme de 3,6 milliards de dollars (2,9 Mrds €), soit 14,25 $ par action. Cela représente une prime de 99 % par rapport au cours de clôture de HGS du 18 avril 2012. En 2011, la société américaine avait généré 131 millions de dollars de chiffre d'affaires. La ténacité de HGS aura donc fini par payer. En effet, GSK avait lancé une première offre en avril, proposant alors 13 $ par action. Un montant jugé insuffisant par le Conseil d'administration (CA) du groupe américain, qui avait décliné la proposition. GSK avait ensuite réitéré puis prolongé cette offre, sans toutefois obtenir le consentement d'HGS. Mais l'offre améliorée à 14,25 $ fut plus au goût du CA, qui a, cette fois, approuvé l'opération.

GSK et HGS, partenaires de longue date

GSK et HGS collaborent depuis près de vingt ans. Ils sont actuellement partenaires pour le développement et la commercialisation du Benlysta (belimumab), un traitement contre le lupus érythémateux qui a été autorisé aux États-Unis et en Europe en 2011. L'an dernier, ce médicament a rapporté 52,3 M$ de ventes à HGS et 15 M£ (19 M€) à GSK. Et ces ventes devraient continuer à croître puisqu'une demande d'autorisation de mise sur le marché a aussi été déposée au Canada, en Australie, en Suisse, en Russie, au Brésil et aux Philippines. Les groupes développent également conjointement les molécules darapladib (traitement artériel) et albiglutide (traitement du diabète de type 2), actuellement en phase III d'essais cliniques. En outre, HGS commercialise l'anticorps monoclonal raxibacumab, pour le traitement de l'anthrax (ou maladie du charbon). Cette acquisition permettra donc à GSK de « simplifier et d'optimiser ses opérations de R&D, commerciales et de production ». Elle devrait générer des synergies pour GSK de l'ordre de 200 M$ d'ici 2015 ainsi qu'un effet positif sur les résultats dès 2013.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles