Nous suivre Industrie Pharma

Grippe porcine : Une capacité qui pourrait atteindre 150 millions de doses à Swiftwater

Sujets relatifs :

,
La production du nouveau vaccin A(H1N1) se fera dans un premier temps dans la nouvelle unité de production de vaccin contre la grippe, homologuée le 6 mai dernier à Swiftwater (CPH n°465).
La production du nouveau vaccin A(H1N1) se fera dans un premier temps dans la nouvelle unité de production de vaccin contre la grippe, homologuée le 6 mai dernier à Swiftwater (CPH n°465). Dès que la production en cours du vaccin grippal saisonnier hémisphère nord 2009-2010 sera achevée dans la seconde unité de Swiftwater, la production de A(H1N1) pourra se faire dans les deux unités de Swiftwater. La capacité atteindra alors 150 millions de doses lorsque les deux unités fonctionneront à plein régime. L'usine Sanofi Pasteur de Val de Reuil (Eure), dont la capacité de production est de 120 millions de doses annuelles, pourra également produire le nouveau vaccin A(H1N1) après production de celui contre la grippe saisonnière. L'enjeu est de déterminer où réside la menace la plus sérieuse au niveau mondial. Même si plus de 13 000 personnes sont touchées dans le monde et que le nombre de décès confirmé à la suite de la grippe porcine est officiellement de 95 (à la date du 27 mai), la courbe des décès reste malgré tout lente. La grippe saisonnière tue, elle, 500 000 personnes par an. Cependant, les experts de l'OMS craignent que le virus ne mute en une souche beaucoup plus dangereuse, notamment s'il échange du matériel génétique avec le virus aviaire H5N1. Ainsi, la politique de Sanofi Pasteur consiste « à maintenir un maximum de flexibilité au niveau de notre capacité de production en vaccin grippe, ce qui nous permet de répondre aux besoins de santé publique où qu'ils se trouvent : grippe saisonnière et grippe A(H5N1) qui Au total, les États-Unis vont investir 1,1 milliard de dollars dans la production d'un vaccin contre le virus A(H1N1) demeure une menace encore plus importante que la grippe A(H1N1) », indique Wayne Pisano, p-dg de Sanofi Pasteur. Au-delà de cette commande, la société est en discussion avec d'autres gouvernements envisageant l'acquisition de vaccins A(H1N1). Au total, les États-Unis vont investir 1,1 milliard de dollars dans la production d'un vaccin contre le virus A(H1N1) et mener des essais cliniques sur son efficacité, a indiqué le Département américain de la santé. Plusieurs groupes pharmaceutiques sont dans l'attente d'un feu vert de l'OMS et du CDC pour démarrer la production d'un vaccin. C'est le cas du groupe pharmaceutique Novartis, qui a reçu le nouveau virus A(H1N1) de la grippe porcine. Le groupe suisse aurait reçu 289 M$ du Département américain de la santé pour le développement, les études cliniques et la production d'un vaccin, selon les informations de l'AFP. Selon les analystes de la banque suisse Vontobel, le laboratoire britannique GlaxoSmithKline aurait obtenu une commande identique pour 181 M$. D'autre part, Baxter International travaille également au développement d'un vaccin candidat contre la grippe porcine grâce à sa technologie de culture cellulaire appelée "Vero”. Celvapan, premier vaccin contre la grippe aviaire obtenu par culture cellulaire et développé par le groupe américain, avait reçu en février dernier (CPH n°456) un avis positif de l'EMEA après des essais de phase III concluants. Juliette Badina

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles