Nous suivre Industrie Pharma

Grippe porcine : Les laboratoires en état d'alerte

Sujets relatifs :

,
L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a déclenché le niveau 6 d'alerte maximale face à la pandémie de grippe porcine, a demandé aux laboratoires pharmaceutiques de mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour la production d'un vaccin.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a déclenché le niveau 6 d'alerte maximale face à la pandémie de grippe porcine, a demandé aux laboratoires pharmaceutiques de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour la production d'un vaccin. Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a pris de court tous ses concurrents. Il a déjà produit un premier lot de vaccin contre la grippe A(H1N1) responsable de la pandémie de grippe porcine, « plusieurs semaines en avance sur le calendrier ». Le groupe bâlois projette des essais cliniques en juillet et l'obtention d'une licence d'ici à l'automne. Selon le laboratoire, plus de 30 gouvernements ont effectué une demande auprès de lui pour leur fournir les ingrédients du vaccin contre la grippe A(H1N1). Plusieurs de ses concurrents estiment pouvoir obtenir un premier lot pour essais cliniques courant juillet. C'est notamment le cas de Baxter qui s'est engagé dans la production à grande échelle après avoir reçu les souches des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Le groupe a terminé la phase de test et d'évaluation du virus. Il est à présent passé en phase de pleine production d'un lot commercial qui devrait être disponible courant juillet. Le laboratoire américain devrait obtenir une autorisation « accélérée » de l'usage de son nouveau vaccin pandémique, suite à l'agrément déjà reçu de l'Agence européenne du Médicament pour un vaccin pandémique prototype nommé Celvapan (CPH n°456). Sinovac Biotech se lance également dans la production d'un vaccin après avoir reçu les souches des CDC. Les capacités de production annuelles de la société chinoise s'élèvent à 20 ou 30 millions de doses d'un tel vaccin dénommé Panflu. Afin de fournir la quantité suffisante de vaccins, Sinovac collabore avec d'autres sociétés chinoises qui fourniront certains produits-vrac et semi-finis tandis que Sinovac travaillera sur le procédé clé sur ses propres lignes de production. Sinovac espère produire un premier lot et être en mesure de débuter les essais cliniques dès la fin du mois de juillet. J.B. Votre titre ici
Sanofi offre 100 millions de doses Christopher A. Viehbacher, directeur général de Sanofi-Aventis a, quant à lui, annoncé que la division vaccins du groupe réservera 10 % de sa production de vaccins A(H1N1) pour l'OMS au titre de sa donation, afin de l'aider à faire face à la pandémie de grippe dans les pays en développement. Au total, il fournira 100 millions de doses à l'OMS. Sanofi Pasteur poursuit la préparation d'un lot pour la production d'un vaccin. Le groupe estime que quatre à six mois seront encore nécessaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles