Nous suivre Industrie Pharma

Grippe : Les premières AMM en Chine et aux États-Unis

Sujets relatifs :

,
Grippe : Les premières AMM en Chine et aux  États-Unis

Quatre laboratoires, à l'exception notable de GSK, ont reçu une AMM pour leur vaccin pandémique aux États-Unis. Cinq autres vaccins ont été autorisés en Chine, tandis que le Japon commandait 47 millions de doses.
Quatre laboratoires, à l'exception notable de GSK, ont reçu une AMM pour leur vaccin pandémique aux états-Unis. Cinq autres vaccins ont été autorisés en Chine, tandis que le Japon commandait 47 millions de doses.
« Il y aura des vaccins pour tous ». C'est par ces mots que Kathleen Sebelius, secrétaire d'État américain à la Santé a commenté les premières délivrances d'autorisations de mise sur le marché (AMM) de vaccins contre le virus de la grippe A(H1N1). La semaine dernière, la Food and Drug Administration (FDA) a autorisé pour commercialisation les vaccins pandémiques de quatre acteurs pharmaceutiques. L'Australien CSL, MedImmune, filiale du Britannique AstraZeneca, le Français Sanofi Pasteur et le Suisse Novartis ont donc le feu vert pour le déploiement de leurs productions. D'ici à quatre semaines, les premières doses devraient être injectées aux citoyens américains. La FDA n'a pas encore en revanche autorisé le vaccin pandémique de GlaxoSmithKline, dont elle continue d'étudier le dossier. Le laboratoire britannique prendra de fait un temps de retard qui pourrait être préjudiciable sur le plus grand marché pharmaceutique du monde et l'un des pays qui a le plus été touché par l'épidémie A(H1N1) jusqu'à présent.
En Chine, l'autorité nationale de l'alimentation et des médicaments (SFDA) a délivré au moins cinq AMM et a accordé une pré-autorisation à un sixième vaccin. Parmi les laboratoires, tous chinois, titulaires d'une AMM pour leur vaccin pandémique, seuls deux sont des sociétés privées : Sinovac et Hualan Biological Engineering. Les autres producteurs étant des laboratoires ou des instituts publics. Avec un peu plus de 9 000 cas détectés sur plus d'1,3 milliard d'habitants, la Chine n'a pas encore été lourdement affectée. Les autorités chinoises ont cependant prévu de vacciner 65 millions de leurs citoyens avant la fin de l'année. En attendant d'autres AMM à venir pour d'autres grands marchés, comme en France où les premiers décès métropolitains des suites de la grippe pandémique ont été enregistrés la semaine dernière, les commandes de vaccins se poursuivent dans le monde. Le Japon, qui s'inquiétait de ne pouvoir


couvrir l'ensemble de sa population avec ses productions locales de vaccins (CPH n°476), a par exemple dégagé une enveloppe de 100 milliards de yens (744 M€) pour l'importa- tion de vaccins pandé- miques. 47 millions de doses ont été commandés auprès de GSK (35 millions) et de Novartis (12 millions). Ce qui devrait permettre au Japon de protéger 65 millions de personnes.
Julien Cottineau, avec agences

Des vaccins en question

Si la course aux vaccins pandémiques bat
son plein, et que les actions gouvernementales
se multiplient pour protéger leurs populations,
certaines voix s'élèvent pour mettre en doute l'innocuité des vaccins. La semaine dernière, la
Coordination nationale médicale santé environnement (CNMSE), qui regroupe des professionnels de santé, a déploré que le « recul
par rapport aux effets indésirables de ces
nouveaux vaccins préparés hâtivement sera
quasi-nul ». Et pointe du doigt en particulier
les adjuvants, réclamant plus d'information
sur ceux utilisés actuellement pour les
vaccins pandémiques. Le CNMSE craint
notamment l'emploi comme adjuvants
de produits classés comme cancérigènes
comme le formaldéhyde ou le bétapropiolactone.


Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles