Nous suivre Industrie Pharma

Grippe : La planète se met en ordre de bataille

Sujets relatifs :

,
La psychose grandit à l'échelle planétaire. Les chiffres ne cessent d'évoluer à la hausse tant pour les cas de grippe que pour les commandes de vaccins. Producteurs et pays s'organisent pour faire face.
La psychose grandit à l'échelle planétaire. Les chiffres ne cessent d'évoluer à la hausse tant pour les cas de grippe que pour les commandes de vaccins. Producteurs et pays s'organisent pour faire face. Même le Top14, le championnat français de rugby, s'inquiète de la bonne tenue de son championnat cette saison avec l'épidémie de grippe A (H1N1). À mesure que le nombre de cas se multiplie dans l'Hexagone et dans ses territoires outre-mer comme la Réunion et surtout la Nouvelle-Calédonie, la psychose est en pleine effervescence en France. Tout comme sur la planète. L'évolution faramineuse des chiffres rend de plus en plus difficile de dresser un état des lieux précis avant qu'il ne soit périmé dans les jours voire les heures qui suivent. Même l'Organisation mondiale de la santé (OMS) semble dépassée et limite au maximum les bilans, le dernier ayant été publié le 21 août dernier. Des milliers de cas, des centaines de décès, des centaines de millions de doses vaccinales commandées, plus de 10 milliards d'euros de commandes, le marché de la grippe est en plein boom. Du côté des producteurs de vaccins, la course contre la montre continue. Les géants comme Sanofi Pasteur, GlaxoSmithKline ou Novartis, et même des challengers comme l'Américain Baxter ou l'Australien CSL ont tous démarrer les premiers essais cliniques cet été, et les premiers résultats sont attendus dès septembre. Selon Reuters, Sanofi Pasteur envisage même de pouvoir livrer ses premières doses contre le virus de la grippe porcine dès octobre aux États-Unis, et peut-être dès novembre en France. Du côté des instances nationales ou internationales, les annonces de mesures se multiplient. Notamment hors des grands marchés européens et nord-américains. Ces toutes dernières semaines, l'Australie n'a pas hésité à commander 21 millions de doses de vaccins contre le virus A (H1N1), soit une dose par citoyen. Le Japon s'alarme, estimant que ses producteurs nationaux de vaccins ne devraient pouvoir traiter qu'une quinzaine de millions de patients quand le gouvernement souhaite en traiter 53 millions. En Afrique du Sud, l'inquiétude porte sur l'oubli des pays plus pauvres qui risquent de ne pas avoir accès aux vaccins, non pas seulement par manque de moyens financiers mais par manque de volumes de doses disponibles. Le gouvernement sud-africain souhaite ainsi que le pays se mette sans attendre à développer ses propres vaccins, que ce soit contre la grippe mais aussi pour lutter contre d'autres maladies infectieuses. La Chine, de son côté, a reçu une demande de l'OMS pour que les producteurs chinois de vaccins contre la grippe distribuent aussi leurs vaccins au pays en voie de développement. Julien Cottineau
Crucell travaille sur des anticorps monoclonaux Après des résultats très positifs d'études pré-cliniques publiés en décembre 2008 (CPH n°448), le groupe néerlandais poursuit le développement d'anticorps monoclonaux pour la prévention et le traitement des virus grippaux. Des efforts reconnus puisque Crucell a signé cet été un contrat de 40,7 millions de dollars (29 M€) avec le ministère américain de la Santé pour la poursuite de la R&D. Un contrat dont le financement pourrait s'élever jusqu'à 69,1 M$. Crucell estime que ses anticorps monoclonaux pourraient être efficaces contre toutes les souches virales de la grippe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles