Nous suivre Industrie Pharma

Gilead se renforce en oncologie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Détenue par des fonds d'investissements, la société américaine de biotechnologies Calistoga Pharmaceuticals est reprise par Gilead. Le laboratoire biopharmaceutique californien va débourser 375 millions de dollars (272 M€) dans le cadre de cette opération, prévue pour être finalisée au 2e trimestre. Une somme qui pourrait s'alourdir de 225 M$ supplémentaires en fonction du franchissement de certaines avancées du pipeline de Calistoga, soit un potentiel total de 600 M$ pour cette acquisition. Basée à Seattle, la petite biotech s'est spécialisée dans le développement d'inhibiteurs des isoformes de la PI3K (phosphoinositide 3-kinases), une protéine très impliquée dans les voies de signalisation cellulaire. Calistoga estime que ses produits en développement permettraient des avancées dans le traitement de certaines maladies inflammatoires, de maladies auto-immunes et de cancers hématologiques. Le produit le plus avancé du laboratoire est le CAL-101, actuellement en phase II de son développement clinique dans le traitement du lymphome non-hodgkinien indolent, et en phase II en combinaison avec le rituximab dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique. Le CAL-101 est également en développement dans le traitement de tumeurs solides ou de maladies inflammatoires. Calistoga dispose aussi d'autres programmes en phases précoces pour le traitement en oncologie et immunologie. Deux aires thérapeutiques dans lesquelles Gilead, spécialiste des traitements contre le VIH et les maladies hépathiques, est peu positionné. En juillet 2010, le laboratoire s'était déjà renforcé en reprenant pour 120 M$ la société CGI Pharmaceuticals, spécialiste des inhibiteurs de kinase (CPH n°514).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles