Nous suivre Industrie Pharma

Genzyme vend sa division Diagnostic à Sekisui Chemical

Julien Cottineau

TAKEDA AURAIT ÉTUDIÉ LA REPRISE DE GENZYME

Selon le Wall Street Journal, le plus grand laboratoire japonais aurait récemment étudié la possibilité d'une contre-offre face à celle de Sanofi-Aventis pour l'acquisition de Genzyme. Mais Takeda n'a pas confirmé. D'autres big pharmas pourraient se montrer intéressées, comme Johnson et Johnson ou Pfizer selon Reuters, mais rien n'a été officialisé de ce côté.

Genzyme vend sa division Diagnostic  à Sekisui Chemical

Production biotechnologique à Geel en Belgique.

© © Genzyme

LA BIOTECH AMÉRICAINE POURSUIT LE PLAN STRATÉGIQUE QU'ELLE S'EST FIXÉE ET QUI DEVRAIT ENCORE AJOUTER DE LA « VALEUR POUR NOS ACTIONNAIRES ». IGNORANT LES AVANCES DE SANOFI-AVENTIS.

La société américaine de biotechnologies continue son recentrage stratégique. Comme annoncé en mai dernier, son activité Diagnostic était vouée à une cession. C'est chose faite via un accord officialisé le 18 novembre avec Sekisui Chemical. Le groupe japonais a offert 265 millions de dollars (194 M€) pour cette division qui avait généré un chiffre d'affaires de 167 M$ l'an dernier. Sekisui Chemical, qui collabore depuis une quinzaine d'années avec Genzyme dans le domaine des diagnostics, reprendra les 575 salariés du laboratoire américain affectés à ces activités. Première division à avoir été constituée lors de la création de Genzyme en 1981, Genzyme Diagnostics dispose d'un vaste réseau de R&D et d'unités de production aux États-Unis. Genzyme Diagnostics détient aussi une unité de production à Kent, au Royaume-Uni. De quoi satisfaire les besoins d'expansion territoriale de Sekisui pour sa branche pharmacie tout en renforçant sa propre activité de diagnostics. Actuellement, Sekisui Medical opère dans trois autres domaines : les dispositifs médicaux, la chimie fine avec notamment des productions d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API) et d'intermédiaires, ainsi que dans la recherche toxicologique. Avec un chiffre d'affaires 2009-2010, clos en mars, de 41,8 Mrds de yens (368 M€), Sekisui Medical ne représente encore que moins de 5 % des ventes de Sekisui (858,5 Mrds de yens pour 2009-2010). Genzyme continue ainsi de poursuivre le plan stratégique qu'il s'est fixé et qui devrait encore ajouter de la « valeur pour nos actionnaires », se félicite Henri Termeer, le p-dg, en clin d'œil à l'OPA de Sanofi-Aventis. Avec cette opération avec Sekisui, et après avoir cédé en septembre ses tests génériques à LabCorp pour 925 M$, Genzyme n'a plus désormais qu'à céder sa branche de produits pharmaceutiques intermédiaires pour finaliser son recentrage annoncé.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

206 sites de production pharmaceutique en France

Exclusif

206 sites de production pharmaceutique en France

Où produit-on des médicaments sur le territoire français ? Qui sont les plus gros acteurs ? Quelles sont leurs spécialités ? … Comme chaque année, Industrie Pharma réactualise une liste de[…]

16/10/2020 | ENTREPRISESActus Labo
Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

GSK cèderait une usine roumaine

GSK cèderait une usine roumaine

Anios pourrait changer  de mains

Anios pourrait changer de mains

Plus d'articles