Nous suivre Industrie Pharma

Genzyme investit 250 millions d'euros à Geel

A Geel, Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Genzyme investit 250 millions d'euros à Geel

Avec trois bioréacteurs de 4 000 l et deux de 10 000 l, Geel est déjà l'un des plus grands sites de bioproduction en Europe.

© Genzyme

Le laboratoire américain va construire un deuxième bâtiment sur son site de Geel en Belgique. Il abritera deux bioréacteurs de 4 000 litres qui compléteront sa production de protéines recombinantes alpha alglucosidase.

Genzyme vient d'annoncer son intention de construire une nouvelle unité sur son site de Geel en Belgique, dédiée à la production de l'enzyme alpha alglucosidase. Ce projet d'extension de 250 millions d'euros doit permettre d'ajouter au site un deuxième bâtiment, équipé de deux bioréacteurs de 4 000 litres, pour une mise en service à l'horizon 2014. En 2005, 140 M€ avaient déjà été investis dans l'installation de deux premiers bioréacteurs de 4 000 l pour la production de cette même enzyme, dans un premier bâtiment du site. Ces réacteurs sont aujourd'hui en service. L'installation d'un troisième avait été annoncée en 2009 pour 46 M€ et une mise service en fin d'année 2011. Ces trois bioréacteurs côtoient deux bioréacteurs de 10 l dédiés à la production d'alentuzumab, matière active de MabCampath, dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique B (LLC-B). Ces bioréacteurs de 10 000 l qui seront pleinement opérationnels en fin d'année sont à l'origine de la création du site en 2001, avec un investissement initial de 160 M€. A l'horizon 2014, le site Geel affichera donc 600 M€ d'investissements depuis sa création et il emploiera 600 personnes. A moins que d'autres projets ne viennent s'ajouter. Le nouveau bâtiment de 22 000 m2 ne sera occupé que sur la moitié de sa surface, offrant pour le futur des possibilités d'extension pour Myozyme ou pour tout autre produit en cours de développement (par exemple Mipomersen dans la réduction du cholestérol LDL, ou alentuzumab en cours de développement dans une autre indication, la sclérose en plaques).

L'enzyme alpha alglucosidase, à l'origine de la nouvelle extension, est le principe actif de Myozyme (Lumizyme aux États-Unis) qui dispose d'une AMM depuis 2006 avec un statut de médicament orphelin dans le traitement de la maladie de Pompe. Il s'agit d'une protéine recombinante produite par le biais d'une culture de cellules de mammifères de type CHO (Chinese Hamster Ovary) contenant un gène humain capable d'exprimer la protéine. Ce principe actif, isolé et purifié au terme d'une succession d'opérations de filtration et de chromatographie, est obtenu sous forme de bulk. Il est ensuite envoyé en Irlande ou aux États-Unis pour y subir des étapes de finition. Affection génétique rare, la maladie de Pompe est une myopathie progressive qui consiste en une surcharge de glycogène au niveau des lysosomes des cellules. Ceci est dû à un déficit d'alpha alglucosidase qui a pour mission de dégrader ce glycogène en glucose au niveau musculaire. D'où l'intérêt d'un traitement en enzymothérapie substitutive. Genzyme estime l'incidence de la maladie de Pompe à 10 000 personnes dans le monde avec une issue souvent fatale en l'absence de traitement. Le laboratoire compte aujourd'hui 1 500 patients dans le monde, dont une centaine en France, avec un potentiel estimé à terme à 6 000 patients. Ce traitement, dont le coût annuel s'échelonne entre 120 000 € et 300 000 € selon qu'il s'adresse à des enfants ou des adultes, va assurer à Genzyme 500 M$ de revenus en 2011 sur un chiffre d'affaires prévisionnel de 5 milliards de dollars.

En ce qui concerne le site de Geel, il est selon Genzyme l'un des plus grands sites européens de bioproduction. Il s'inscrit dans un dispositif comprenant 11 usines à travers le monde dont cinq en Europe. En France, le groupe, convoité par Sanofi-Aventis, termine la construction d'une nouvelle unité de 22 000 m2 pour la production d'anticorps polyclonaux, Thymoglobuline, pour la transplantation et l'hématologie dans le quartier de Gerland à Lyon, un projet de 105 M€ démarré depuis 2008.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles