Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Zentiva rachète l'activité du Turc Eczacibasi

Sujets relatifs :

,
La société détenue à 25 % par Sanofi reprend l'activité Génériques du Turc Eczacibasi, et le portefeuille de sa maison-mère en Hongrie.
Zentiva N.V. vient de racheter la filiale Generics Pharmaceuticals Manufacturing du groupe turc Eczacibasi. Dans un premier temps, la société tchèque va acquérir 75 % des parts pour 460 millions d'euros et pourra racheter les 25 % restants d'ici à deux ans. Le p-dg de Zentiva, Jiri Michal, a précisé que « cette opération est la plus importante réalisée par Zentiva et s'inscrit dans une dynamique de développement annoncée lors de son introduction en Bourse en 2004 ». Sanofi-Aventis, qui est l'actionnaire principal de Zentiva depuis l'an dernier, avec seulement 25 % du capital, avait récemment précisé ne pas avoir d'ambition mondiale dans les génériques et ne pas chercher à lutter pied à pied avec les leaders mondiaux que sont Novartis avec Sandoz, Teva ou encore Barr Laboratories. En revanche, il compte pénétrer le marché de l'Europe centrale et de l'Est grâce à Zentiva. Et « entrer dans le top 3 des sociétés de génériques dans cette région ». Zentiva et la filiale d'Eczacibasi totalisent un chiffre d'affaires 2006 avoisinant les 700 Mh, dont 200 Mh générés par les ventes de la société turque. Grâce à cette acquisition, la Turquie va devenir le deuxième marché de Zentiva derrière la République tchèque. Fortement implantée en Roumanie et en Slovaquie, où il possède une usine dans chaque pays, la filiale de Sanofi-Aventis vient par ailleurs de racheter certains actifs de son principal actionnaire en Hongrie, désormais son cinquième marché le plus important. La firme se développe également « en Pologne, Russie, Bulgarie, Ukraine et dans les Pays Baltes ». Des pays où les génériques pourront dépasser les médicaments de marque dans les années à venir, à l'instar de la Pologne. Dans ce pays, en 2005, les génériques ont généré plus de la moitié des ventes de médicaments en valeur et près de 65 % en volume, selon IMS Health. Eczacibasi détient environ 5 % du marché pharmaceutique dans le pays avec des ventes nettes de 618 Mh. Les génériques représentent près de 30 % des ventes consolidées de la filiale pharmaceutique et près de 60 % des opérations pharmaceutiques. Le portefeuille du Turc est essentiellement constitué d'anti-infectieux et de traitements des maladies cardiovasculaires et du système nerveux central. Zentiva, qui emploie près de 5000 personnes, hérite des 450 employés de cette activité d'Eczacibasi en Turquie et de ses deux sites de production de principe actifs ainsi que d'un complexe pharmaceutique. C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles