Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Wockhardt renforce sa présence à l'international

Sujets relatifs :

,
La compagnie indienne Wockhardt, spécialisée dans les génériques, vient de former deux co-entreprises, au Mexique et en Afrique du Sud, tout en créant une filiale au Brésil.
Au Mexique, la compagnie s'est associée à Representaciones E Investigaciones Medicas, au sein de Wockhardt Mexico, société détenue à 51 % par le génériqueur indien. Cette entité aura pour tâche initiale de commercialiser différents biogénériques à base d'insuline, avant d'élargir sa gamme de produits à d'autres traitements du diabète ainsi qu'à d'autres biomolécules. Wockhardt accède ainsi à un marché pharmaceutique de 7 Mrds $, et enregistre une croissance annuelle de 10 %. La compagnie précise que le marché mexicain est caractérisé par une forte prévalence du diabète et des maladies cardio-vasculaires. En Afrique du Sud, la société commune est fondée avec la compagnie domestique Pharma Dynamics, et sera détenue à hauteur de 51 % par Wockhardt. La nouvelle entité commercialisera, via le réseau de Pharma Dynamics, un nombre croissant de génériques et biogénériques de Wockhardt. Enfin, la filiale brésilienne marque l'entrée du groupe sur un marché de 5 Mrds $, au sein duquel les génériques enregistrent une croissance annuelle de 30 % par an. Le nombre de diabétiques dans le pays est estimé à 10 millions, dont un tiers n'a pas accès à un traitement. Les biogénériques sont l'un des principaux axes de développement de Wockhardt, avec neuf AMM obtenues en Amérique latine et dans le sud-est asiatique, marchés sur lesquels l'insuline à elle seule représente 800 M$ de ventes. La compagnie dispose depuis septembre dernier, à Aurangabad (Inde), d'une unité de production de molécules biopharmaceutiques. Ce complexe dispose d'une capacité couvrant 10 à 15 % de la demande mondiale pour les principaux médicaments biopharmaceutiques, affirme Wockhardt, qui y produit de l'insuline recombinante, de l'érythropoïétine et un vaccin contre l'hépatite B. La compagnie s'est ainsi fixé comme objectif de multiplier par 100 ses exportations de biogénériques d'ici à 2006 à 1 milliard de roupies, soit 17 M ? de chiffre d'affaires, alors que les produits biotechnologiques ont enregistré l'an dernier une hausse de leurs ventes de 81 %, à 3 milliards de roupies (51 M ? ). Wockhardt vient par ailleurs d'annoncer une hausse de 55,8 % de son résultat net en 2004, à 2 milliards de roupies (35,8 M ? ), pour un chiffre d'affaires en hausse de 16,1 % à 8,4 milliards de roupies (150 M ? ). Le résultat opérationnel de la compagnie progresse de 45,4 % à 2,3 milliards de roupies (41 M ? ). Nouvelles acquisitions en vue, en France et dans le reste de l'Europe Lors de la présentation de ses résultats, Wockhardt a annoncé qu'il envisageait de nouvelles acquisitions en Europe, avec des montants de l'ordre de 100 M$ par opération. Après avoir racheté en 2004 l'Allemand esparma, sa troisième opération de croissance externe en Europe ( CPH n°256 ), Wockhardt s'intéresserait ainsi de près au marché français, ainsi qu'à de nouvelles acquisitions en Allemagne, selon l'Agence de presse Asia Pulse. Wockhardt a réalisé l'an dernier 42 % de son chiffre d'affaires en Europe. Cette région est la plus importante pour le groupe en termes de revenus et de croissance (+77 %), dépassant pour la première année la contribution des ventes domestiques de la compagnie indienne (40 % du chiffre d'affaires). Worckhardt avait également créé en avril 2004 une filiale aux Etats-Unis, qui a déjà déposé 17 dossiers de demandes d'AMM pour des génériques, ainsi que 32 DMF (Drug master file), pour l'exportation dans le pays de principes actifs. Le génériqueur commercialise actuellement quatre produits aux Etats-Unis (ranitidine, enalapril, bethanecol et captopril).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles