Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Stada veut céder ses activités américaines

Sujets relatifs :

,
Le génériqueur allemand Stada Arzneimittel a décidé de se séparer de ses activités américaines et des 50 % qu'il détient dans la société suisse Helvepharm. Stada va ainsi céder Stada Pharmaceuticals qui a enregistré l'an dernier une baisse de 26 % de ses ventes, qui sont passées de 45,5 à 33 M€. Et les résultats du premier trimestre de cette année ne sont guère plus encourageants : les chiffres continuaient à baisser de 1 % à 9,5 M$. La compagnie souffre de la guerre des prix sur le marché américain. Un marché qui ne représente que 2,34 % de ses ventes globales. Hartmut Retzlaff, directeur général de Stada, a réaffirmé que les profits de 2006 allaient croître plus fortement que les ventes. Et que l'entreprise visait un Ebit de 15 % contre 12,5 % en 2005. L'an dernier, Stada a vu ses ventes passer de 813 Mh à 1 Mrd €, soit une progression de 26 %. Le génériqueur allemand avait alors conduit une stratégie de croissance externe en reprenant la compagnie pharmaceutique russe Nizhpharm, le génériqueur portugais Ciclum Pharma, et des produits en Irlande et Slovaquie. Stada avait également pris une participation de 58 % dans le Chinois Beijing Center-Lab Pharmaceutical. Des régions où les coûts de production sont moindres et où la demande en médicaments génériques est forte. Le groupe allemand est le huitième génériqueur mondial, derrière notamment l'Israélien Teva, mais devant Pliva et Ranbaxy. En 2005, des rumeurs spéculaient sur une tentative d'OPA par Teva, ou par les Indiens Wockhardt ou Ranbaxy. Mais Hartmut Retslaff a précisé que la compagnie n'avait pas besoin d'être reprise et qu'elle était même préparée à se défendre contre une offre hostile.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles