Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Ralentissement de croissance du marché français

Sujets relatifs :

,
La croissance des génériques a nettement ralenti en France en 2006, sous l'effet de baisses de prix imposées par les pouvoirs publics, mais elle est tout de même restée de 14 %, a indiqué l'association Générique Même Médicament (Gemme).
Cette dernière table toutefois sur un rebond du marché en 2008, dans le sillage de l'arrivée à échéance de nombreux brevets. La progression de 14 % en 2006 à 1,6 Mrds h , intervient après une hausse de 30 % en 2005. Un ralentissement que le président du Gemme, Pascal Brière, relativise, soulignant que l'année écoulée a été marquée par des baisses de prix « de 15 à 19 % au 1er février 2006 », dans le cadre des mesures de réduction des dépenses de l'Assurance-maladie. Sans ces baisses, « la croissance serait restée de l'ordre de 30 %. Le marché a progressé de 14 % malgré des prix de 15 à 19 % moins chers. Il reste donc excellemment orienté », estime Pascal Brière, par ailleurs, président du génériqueur français Biogaran. En 2007, bien que l'effet prix fasse partie du passé, la croissance devrait rester « mesurée, de l'ordre de 15 % ». Explication: la base de chiffre d'affaires est désormais « beaucoup plus importante » et le nombre de brevets arrivant à échéance sera moindre. De plus, les échéances de brevets interviendront plus tard dans l'année. Le brevet sur l'anti-ulcéreux Lanzor de Sanofi-Aventis tombera dans le domaine public en décembre, tandis que celui sur l'Amlor, de Pfizer (hypertension et l'angine de poitrine), tombera en août. Résultat, leurs effets sur les ventes de génériques pourraient davantage se faire sentir en 2008, et permettre une réaccélération du marché, explique Pascal Brière, sans toutefois donner de prévisions chiffrées. « 2008 sera importante sur le front des échéances de brevets », souligne-t-il, évoquant la fin des brevets protégeant notamment l'anti-dépresseur Effexor de Wyeth, l'anticancéreux Cacodex d'AstraZeneca, ou encore Fractal de Pierre Fabre et Lescol de Novartis, utilisés tous deux dans le traitement de l'hypocholestérolémie. Le marché des génériques est toujours dominé par Merck KGaA, avec 25,1 % de part de marché, et le Biogaran (22,1 %), devant Sandoz (14,9 %), Teva (8,8 %),Ratiopharm (6,8 %) et Winthrop (6,7 %).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles