Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Mylan achète King Pharma pour 4 Mrds $

Sujets relatifs :

,
Le groupe pharmaceutique américain Mylan a annoncé le rachat de King Pharmaceuticals, spécialisé dans les génériques, par échange d'actions pour environ 4 Mrds $ (3,24 Mrds ). Selon les termes de l'accord, chaque actionnaire de King recevra 0,9 action Mylan en échange d'une action King. Les actionnaires de Mylan possèderont alors environ 56 % des actions de Mylan et les actionnaires de King environ 44 %. La transaction devrait être finalisée d'ici à la fin de l'année et la composition du comité de direction de Mylan restera inchangée. Selon le p-dg de Mylan, Robert J. Coury, « cette transaction allie le leader du marché américain des génériques et l'un des tous premiers acteurs du secteur de la pharmacie de spécialités, aux activités complémentaires, et crée la seconde plus grande compagnie pharmaceutique américaine en termes de prescriptions ». Sur l'exercice 2004 (achevé au 31 mars 2004), le chiffre d'affaires combiné des deux groupes est d'environ 3 Mrds $ (2,4 Mrds ) pour environ 650 M$ (526,6 M ) de flux de trésorerie. A elles deux, elles emploient quelque 6 000 personnes, dont 1 400 visiteurs médicaux. Si en 2003, Mylan a réalisé un chiffre d'affaires de 1,37 Mrd $ (1,1 Mrd ) et un résultat net de 334,6 M$ (270,9 M ), King a généré, sur la même période, 1,52 Mrd $ (1,2 Mrd ) de chiffre d'affaires et un résultat net de 105 M$ (85 M ). Un des principaux objectifs de cette transaction pour Mylan reste la force de vente dédiée aux médicaments cardiovasculaires que possède King. Dans ce secteur, son principal produit est Altace (ramipril), un inhibiteur de l'ACE (Angiotensine Converting Enzyme) indiqué dans le traitement de l'hypertension et la protection cardio-vasculaire. Altace a réalisé environ 450 M$ (364 M ) de ventes sur l'exercice 2004. La force de vente combinée devrait permettre à Mylan de soutenir le lancement de son propre antihypertenseur, le nebivolol, dont le dossier de demande d'autorisation de mise sur le marché vient d'être déposé auprès de la FDA. De plus, Mylan met la main sur trois molécules réalisant chacune plus de 100 M$ (81,2 M ) de chiffre d'affaires : le Skelaxin (metaxalone, douleurs musculo-squelettiques), le Thrombin et le Sonata (zaleplon, insomnie). King avait acheté début 2003 Sonata et Skelaxin à Elan. Mylan, possède quatre divisions : Bertek Pharmaceuticals pour les médicaments de prescription, Mylan Pharmaceuticals qui développe, fabrique et vend des génériques, Mylan Technologies, filiale dédiée au drug delivery et UDL Laboratories, spécialisés dans le façonnage des médicaments.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles