Nous suivre Industrie Pharma

Génériques: Matrix fait son entrée en Europe

Cédric Ménard
L'Indien Matrix Laboratories va racheter le Belge Docpharma, pour 214 M?, afin de profiter de la forte croissance attendue du marché européen des génériques. Une stratégie de croissance externe que bien d'autres de ses concurrents et compatriotes ont déjà plébicitée depuis longtemps, à l'instar de Zydus Cadilla - qui s'est emparé d'Alpharma -, de Ranbaxy (RPG Aventis) ou de Wockhard (Esparma et CP Pharma). Une piste également suivie par l'Israélien Teva (Dorom et Bayer Classics).
Présent en Belgique, en France, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Italie, DocPharma a enregistré l'an dernier des ventes de 120 M$ (98,7 M?), en hausse de 32 %. La nouvelle entité sera ainsi forte d'un chiffre d'affaires annuel de 265 M$ (218,1 M?), contre 148 M$ (123 Me) pour Matrix seul. Son Ebitda, sur la base des chiffres du dernier exercice, s'élèvera à 59,6 M$ (49 M?). La répartition géographique de son activité sera radicalement changée: l'Europe deviendra son premier marché (48 % des ventes, contre 25 % actuellement), devant l'Inde (26 % contre 37 %), et les États-Unis (17 % contre 12 %). Au niveau commercial, Matrix s'est fixé quatre pays comme principaux marchés cibles: la France (où Docpharma est présent via sa filiale DCI Pharma), la Belgique, l'Italie et les Pays-Bas. Soient les marchés européens promis à la plus forte croissance à l'avenir. Le marché français, qui s'élevait en 2004 à environ 2 Mrds? devrait ainsi enregistrer, entre 2004 et 2008, une progression annuelle moyenne de 29 %, contre 32 % pour l'Italie (1,6 Mrds?), 28 % pour les Pays-Bas (740 M?) et 17 % pour la Belgique (170 M?), selon Datamonitor et IMS Health. En termes d'activités, Docpharma apporte aussi de nouveaux débouchés hors des génériques, dans les médicaments OTC et le matériel médical. Le rachat de la compagnie belge permet à Matrix de créer une entité intégrant production, R&D et marketing. En plus de ses cinq usines de principes actifs, Matrix se renforce dans le façonnage, qui représentera désormais 25 % de ses ventes. D'autant que la compagnie, parallèlement à cette opération et à la récente acquisition d'une usine indienne de formes finies, a annoncé début juin son intention de fusionner avec son compatriote Strides Arcolab, l'un des principaux façonniers indiens. Ce dernier dispose de onze usines situées aux États-Unis, au Brésil, au Mexique et en Inde, et a réalisé l'an dernier 100 M$ (83 Me) de ventes. Autre atout, une participation de 60 % dans le Chinois MCHEM Pharma, acquise en mars. Avec un chiffre d'affaires de 35 M$ (29 Me), ce dernier est présent dans la production de principes actifs, la mise sous forme pharmaceutique et la distribution de médicaments. Matrix devra toutefois faire face à l'intense concurrence qui règne en Europe, notamment en France, en raison du très grand nombre d'acteurs présents. Si Novartis (après le rachat d'Hexal) et Ratiopharm en contrôlent respectivement 13,5 % et 14,5 %, près de la moitié du marché européen est aux mains de petites sociétés dont la part de marché est inférieure à 1,4 %. Une situation qui conduit à une forte pression sur les marges du secteur, même pour les producteurs les plus importants. Cédric Ménard

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Neurologie : Aelis Farma reçoit 6 M€ de financement

Biotech en France

Neurologie : Aelis Farma reçoit 6 M€ de financement

Aelis Farma est une biotech basée à Bordeaux et spécialisée en neurologie. La Commission européenne vient d’accorder un financement de six millions d’euros à la biotech bordelaise Aelis Farma[…]

14/04/2021 | Biotechnologies
Les acteurs de la Healthtech plaident pour la création d’une Agence de l’innovation

Les acteurs de la Healthtech plaident pour la création d’une Agence de l’innovation

Covid-19 : L’UE ne renouvellera pas ses commandes de vaccins auprès d’AstraZeneca et de J&J

Covid-19 : L’UE ne renouvellera pas ses commandes de vaccins auprès d’AstraZeneca et de J&J

Laboratoire : Avantor acquiert l’Allemand Ritter pour 890 M€

Laboratoire : Avantor acquiert l’Allemand Ritter pour 890 M€