Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Lipitor: Pfizer et Ranbaxy trouvent un accord

Sujets relatifs :

,
Les deux groupes viennent de trouver un accord après cinq années de bataille juridique à propos d'une version générique indienne du médicament vedette de Pfizer, le Lipitor.
Pfizer et l'Indien Ranbaxy s'accordent après cinq années de bataille juridique à propos d'une version générique indienne du Lipitor (atorvastatine), médicament anticholestérol vedette du groupe américain. Le Lipitor est le médicament le plus vendu au monde avec un chiffre d'affaires de 12,7 milliards de dollars (8,1 Mrds€) en 2007, soit un quart des ventes totales de Pfizer. Ranbaxy avait mis en vente son générique avant l'expiration des brevets de Pfizer. Alors que l'Indien cherchait à obtenir la levée anticipée de l'exclusivité des brevets associés au Lipitor, Pfizer tentait de prolonger leur durée de 2010, comme prévu initialement, à 2016. L'Américain a aujourd'hui réglé presque tous les litiges l'opposant à Ranbaxy. Permettant ainsi l'abandon des actions en justice intentées devant plusieurs tribunaux du monde entier. L'accord inclut un calendrier de lancement du générique du Lipitor aux États-Unis, mais aussi au Canada, en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suède, en Italie et en Australie. Les deux groupes ont également réglé leurs contentieux en Malaisie, à Brunei (Ile de Bornéo), au Pérou et au Vietnam. Il reste à liquider les litiges en Finlande, en Espagne, au Portugal, au Danemark et en Roumanie. Ranbaxy pourra lancer son générique sur le marché américain le 30 novembre 2011 et bénéficiera d'une exclusivité pour la promotion du produit durant 180 jours. D'autres laboratoires tentent de commercialiser leur propre version générique du Lipitor, notamment les Canadiens Novopharm et Apotex, et l'Israélien Teva. L'accord amiable entre les deux groupes concerne également des contentieux portant sur les médicaments Viagra (sildénafil) et l'anti hypertenseur Accupril (chlorhydrate de quinapril). Une contre-offre pour le rachat de Ranbaxy ? Dans les génériques, Pfizer pourrait bien faire sa première acquisition. Selon la presse indienne, l'Américain envisage de faire une contre offre sur le numéro un indien des médicaments génériques Ranbaxy, après l'offre amicale d'achat la semaine précédente par le Japonais Daiichi Sankyo (CPH n°427). L'Américain lancerait une offensive sur les 65 % du capital non détenu par la famille fondatrice de Ranbaxy. Daiichi Sankyo avait annoncé l'achat amical de Ranbaxy pour 3,4 à 4,6 Mrds $. Cette offre a été approuvée à l'unanimité par les Conseils d'administration des deux groupes et l'acquisition devrait se faire via une cession de titres par la famille Singh, fondatrice de Ranbaxy, qui détient environ 35 % du capital. Cette transaction privée devrait être complétée par une offre publique d'achat afin de parvenir à l'acquisition par le Japonais d'au moins 50 % des droits de vote. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles