Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Le laboratoire indien Glenmark se positionne sur le marché européen

Sujets relatifs :

, ,
Le laboratoire indien Glenmark vient d'annoncer le rachat de 90 % du Tchèque Medicamenta, par l'intermédiaire de sa holding suisse, réalisant ainsi sa première acquisition en Europe. Les 10 % restants devraient faire l'objet d'une offre complémentaire sous peu.
Medicamenta n'est pas une cible d'envergure: ses ventes devraient atteindre cette année 8 millions de dollars (6 M€), et son portefeuille de produits ne comprend pour le moment que 29 formes solides et pâteuses. Mais grâce à cette transaction, Glenmark hérite d'une usine de 13000 m2 située à Vysoke Myto, certifiée par les autorités tchèques. Pour l'instant, les seules usines que le groupe indien possède sont situées dans son pays d'origine: une de formulation à Goa et une autre de synthèse de principes actifs à Ankleshwar. Toutes deux sont homologuées par les autorités britanniques, et sont dans l'attente d'une certification de la FDA. Le laboratoire ne cache d'ailleurs pas son intention de s'en servir pour développer sa présence sur ces deux marchés, la République tchèque et la Slovaquie, sur lesquels Medicamenta est présent au niveau commercial. Une exploitation qu'il espère étendre par la suite dans le reste de l'Europe. Au-delà de la production, le site de Vysoke Myto servira aussi de base de distribution des médicaments de Glenmark dans la région. Actuellement, Glenmark n'est actif sur notre continent que par l'intermédiaire d'un accord de développement signé avec Merck Generics, et portant sur huit produits. Un premier doit être lancé cette année et les autres doivent l'être d'ici à 2010. Un pipeline de six NCE qui a déjà séduit les labos européens Glenmark a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 164 M$ (122 M€), avec des prévisions de ventes annuelles de 248 M$ (185 M€) cette année, et de 334 M$ (249 M€) en 2008. Le groupe est déjà fortement tourné vers l'international, qui représentait l'an dernier 42 % de son activité totale. Il table à l'horizon 2008 sur un chiffre d'affaires de 75 M$ (56,1 M€) aux États-Unis, de 47 M$ (35 M€) en Amérique latine, et de 49 M$ (36,6 M€) dans le reste du monde. Et ce, uniquement dans les génériques. Car comme ses compatriotes Ranbaxy ou Dr. Reddy, Glenmark compte à terme développer lui aussi une activité reposant sur des médicaments innovants. Sans que l'on connaisse son budget de R&D, le pipeline du groupe, centré sur l'inflammation (douleur, asthme) et les maladies métaboliques (diabète de type II, obésité), comprend actuellement six nouvelles entités chimiques (NCE ou new chemical entities). Deux d'entre elles sont en essais cliniques de phase II et ont fait l'objet d'accords de licence avec Forest Labs et Merck KGaA. La première, l'oglemilast, est un inhibiteur de la PDE4 pour lequel Glenmark cherche un partenaire en Europe, Forest ayant chasse gardée sur l'Amérique du Nord. Et la seconde, GRC 8200, est un antidiabétique pour lequel le laboratoire allemand s'est arrogé les droits aux États-Unis, en Europe et au Japon. Glenmark conservant les droits dans les autres pays. Parmi les projets plus précoces, Glenmark (qui prévoit de signer cette année un accord supplémentaire de licence), détient également un concurrent du Rimonabant de Sanofi-Aventis. Sa phase I sera lancée en fin d'année, alors que le lancement de la plus avancée des NCE de Glenmark n'est pas attendu avant 2010. Dernier élément de la stratégie de l'Indien, les biomédicaments, qu'il développe au sein d'un centre de R&D à La Chaux-de-Fonds en Suisse. Le groupe indien reste toutefois discret sur l'avancement des travaux dans ce domaine, se contentant d'indiquer qu'ils concernent notamment les biosimilaires, mais aussi de nouvelles molécules.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles