Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Barr et Actavis montent les enchères sur Pliva

Sujets relatifs :

,
Actavis n'entend pas laisser le génériqueur croate Pliva tomber dans l'escarcelle de son concurrent américain Barr Laboratories. Alors que ce dernier pensait avoir conclu l'affaire à la fin du mois de juin (CPH n°346), avec une proposition valorisant le laboratoire croate à 2,2 Mrds de dollars (1,75 Mrd € ) supérieure de 556 Mh à l'OPA hostile du Scandinave, Actavis a relevé son offre. Le 29 juin, il a proposé 735 kunas croates (101 € ) par titre, soit 2,3 Mrds $ au total (1,8 Mrd € ) grâce au soutien des banques JP Morgan, HSBC et UBS. Actavis justifie sa nouvelle offre en invoquant « l'identification de nouvelles synergies ». D'après la firme de Reykjavik, son rapprochement avec Pliva, qui donnerait naissance au 3e acteur mondial du secteur des génériques, générerait un chiffre d'affaires de 2,2 Mrds $ en 2006 (1,7 Mrd € ) et une marge d'Ebitda de 23 % sa première année d'existence. Actavis met également en avant des synergies de 50 M€ en 2007 et de 100 M€ en 2008, ainsi que le transfert d'une partie de sa production vers les usines de Pliva. À comparer aux 50 M$ (40 M€ ) d'économies en 2008 et aux 100 M$ (80 M€ ) en 2009 prévus par Barr. Ne désarmant pas, Barr a renchéri à son tour, quelques heures seulement après la dernière offre d'Actavis, en proposant 755 HRK (104 € ) par action. La direction de Pliva, elle, a conseillé à ses actionnaires d'attendre. Il est vrai qu'au train où vont les choses, ils pourraient bénéficier d'une nouvelle offre encore plus élevée de
l'Islandais. Toutefois, Actavis détiendrait déjà 20,4 % du capital de Pliva. Le gouvernement croate, qui est lui-même actionnaire de Pliva à hauteur de 17 %, a par ailleurs sommé le génériqueur islandais d'officialiser son offre, ce qu'Actavis s'est empressé de faire peu après. De son côté, Barr se contente pour l'instant d'insister sur l'acceptation initiale de son offre par le conseil d'administration de Pliva et sur les complémentarités entre les deux laboratoires. Par ce rapprochement, il espérait se hisser à la hauteur de l'entité née de la fusion de Watson et Andrx en mars dernier. Un concurrent qui affiche un chiffre d'affaires de 2,8 Mrds $ (2,2 Mrds € ).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles