Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : antibiotiques : Sandoz renforce sa présence en Espagne

Sujets relatifs :

,
Après le rachat du slovène Lek fin 2002, Sandoz, filiale de Novartis spécialisée dans les génériques, vient de réaliser une nouvelle acquisition. Sandoz Espagne a acheté une unité de production d'antibiotiques en vrac d'Amifarma, située à Palafolls (nord de Barcelone, Espagne).
Cette usine, spécialisée dans la production d'antibiotiques stériles injectables, emploie actuellement 41 personnes, qui seront intégrées à Sandoz Espagne. Elle occupe une surface de 13 000 m 2 . Elle augmentera les capacités de production espagnoles de Sandoz dans le domaine des antibiotiques. La société dispose, à Les Franqueses, d'une unité de production dédiée à la production d'antibiotiques (pénicilline notamment) semi-synthétiques à administration orale. Elle permet également à Sandoz d'élargir son portefeuille technologique à la lyophilisation, utilisée par le site de Palafolls, qui exporte 90 % de sa production. Mais le rachat de l'unité d'Amifarma, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 23,5 millions d'euros en 2002, ne représente qu'une partie des investissements consentis par Novartis en Espagne en 2003. Investissements qui se sont élevés à 42 millions d'euros. Hormis le rachat de cette usine, Sandoz a notamment acquis les droits de commercialisation en Espagne de génériques appartenant au groupe irlandais Elan, comprenant les marques Corolater, Nalion, Calnit, Ecadiu et Secubar-Diu. Cette gamme de produits dans des aires thérapeutiques comme le cardio-vasculaire, les anti-infectieux et le système nerveux central. De son côté, Novartis a acheté un complexe industriel auprès du groupe de spécialités chimiques Ciba, d'une superficie construite de 10 000 m 2 . Ce complexe jouxte son usine de Barbera del Alves (près de Barcelone), spécialisée dans la production de formes solides. Elle produit notamment les spécialités Zelmac, traitement de l'IBS (syndrome du côlon irritable), Exelon, traitement de la maladie d'Alzheimer, et Famvir, traitement de l'herpès. Une unité qui emploie plus de 380 personnes et de laquelle sont sorties en 2003 quelque 100 millions de boîes, dont 60 % sont destinées à l'export. L'usine dispose par ailleurs d'une unité pilote dédiée au développement galénique. En 2002, Novartis a réalisé en Espagne un chiffre d'affaires de 791 millions d'euros, en hausse de 13,1 %, dont environ 180 millions d'euros à l'export (+17,2 %). Le groupe emploie dans le pays un peu plus de 1 700 collaborateurs. Sa branche générique, anciennement appelée Laboratorios Geminis, puis rebaptisée Sandoz, représente quant à elle un chiffre d'affaires de 16,8 millions d'euros (+4,1 %), sur la base des chiffres de 2002.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles