Nous suivre Industrie Pharma

Génériques : Actavis revoit son offre sur Pliva à la hausse

Sujets relatifs :

,
La surenchère pour prendre le contrôle du génériqueur croate Pliva continue entre Actavis et Barr Pharmaceuticals. Actavis a relevé une nouvelle fois son offre de rachat de 10 % par rapport à sa proposition du 29 juin dernier (CPH n°347). Il propose désormais 795 kunas croates par action (108 €), contre les 743 kunas (101€ ) offert par son concurrent, valorisant ainsi Pliva à 2,5 Mrds $ (1,95 Mrd €). Mais la surenchère ne devrait pas s'arrêter là, selon certains observateurs. Barr, dont l'offre était recommandée par le conseil d'administration de Pliva, a annoncé qu'il devrait répondre de façon « imminente » à la surenchère d'Actavis. Reste à définir pour le groupe si cette suroffre est possible financièrement. Le cabinet Hypo Alpe-Adria-Bank envisage ainsi que le prix final pourrait atteindre 850 kunas par action. L'enjeu est de taille pour les deux concurrents car le gagnant deviendra le troisième génériqueur mondial derrière Teva et Sandoz, filiale de Novartis. L'Islandais Actavis, qui contrôle pour l'instant 20,8 % du capital de Pliva, voudrait faire de la société, leader sur le marché des génériques en Europe centrale et Europe de l'Est, sa plaque tournante dans la région, en termes commerciaux mais aussi de production. La fusion des deux groupes générerait, selon l'Islandais, un chiffre d'affaires de 2,2 Mrds $ en 2006 (1,7 Mrd€), des synergies de 50 M€en 2007 et de 100 M€ en 2008, ainsi que le transfert d'une partie de sa production vers les usines de Pliva. À comparer aux 50 M$ (40 M?) d'économies en 2008 et aux 100 M$ (80 M€) en 2009 prévus par Barr. Pliva, présent dans plus de 30 pays en Europe et en Amérique du Nord, a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 541 M$ (425 M€), en chute de 14 %. Son bénéfice s'effondre de près de 50 %, à 63 M$ (50 Mh). Le groupe se dit pénalisé par la perte de royalties aux États-Unis sur des médicaments dont il s'est séparé, et la baisse des ventes de l'antibiotique azithromycine, qu'il produit en vrac. Mais la FDA vient de lever les réserves qu'elle avait émises au sujet de la commercialisation de trois génériques par Pliva, en raison d'irrégularités (CPH n°348). De plus, les ventes de génériques, qui représentent 86 % des ventes totales du groupe, ont augmenté de 13 %, à 443 M$ (348 M€).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles