Nous suivre Industrie Pharma

Genaxion veut catalyser les accords de licences entre laboratoires et start-up

Sujets relatifs :

,
Pour une société de biotechnologies qui souhaite signer un accord de licence avec une « big pharma » sur une molécule qu'elle a développée, trouver le bon interlocuteur et présenter son dossier relève du parcours du combattant. C'est pour répondre à cette problématique que la société grenobloise de conseil Genaxion, jusqu'alors spécialisée dans les actions de marketing et de vente destinées aux sociétés de biotechnologies et aux laboratoires de recherche, vient d'élargir sa gamme de services aux opérations de “licensing out”, non seulement pour des molécules, mais également pour des technologies de drug discovery. « En présentant le bon dossier au bon moment et à la bonne personne, nous facilitons le travail des deux parties et nous permettons ainsi au chercheur comme à l'industriel de gagner en temps et en efficacité », explique Philippe Fornies, directeur général de Genaxion. Une initiative qui tombe à point nommé, à l'heure où tous les grands laboratoires renforcent l'ouverture de leur R&D et signent un nombre croissant d'accords de ce type. Mais ils ont dans le même temps renforcé leurs exigences et ne signent plus d'accord les yeux fermés, se concentrant sur les molécules qui ont déjà montré patte blanche en essais cliniques. Pour lancer ce nouveau service, la société a préparé le terrain ces derniers mois auprès des laboratoires pharmaceutiques en Europe et aux États-Unis. Afin d'une part, de se faire connaître auprès d'eux, mais surtout de prendre connaissance de leurs spécificités. « Chaque laboratoire a une organisation et un schéma décisionnaire propre, avec des spécificités qui peuvent aller jusqu'à la forme dans laquelle le dossier leur est présenté, ainsi que son contenu », souligne Philippe Fornies. Si certains ont ainsi une approche très axée sur le marché ciblé, d'autres se concentreront plus sur la molécule ou la cible thérapeutique en elle-même. Les avantages d'une telle approche sont présents des deux côtés, que ce soit celui du laboratoire ou du porteur de projet. « Le filtrage des dossiers est très gourmand en ressources pour les laboratoires, même s'ils ont désormais des systèmes de gestion de l'information très performants », commente le dirigeant. Et du côté des jeunes sociétés, « il ne leur est pas toujours possible d'engager du temps ou des effectifs nécessaires à ces démarches ». D'autant que certains porteurs de projets, s'ils sont des scientifiques de haut niveau, manquent parfois d'une culture commerciale. Alors que les laboratoires mettent selon les cas d'un à six mois pour fixer un premier rendez-vous avec le porteur de projet, Genaxion estime qu'il peut ramener ce délai à entre 15 jours et trois mois. Fondé en 2003, Genaxion a dans un premier temps focalisé son activité sur les fournisseurs de laboratoires par la mise à disposition de forces de ventes, avant de lancer son offre “Fast on track”, qui permet aux sociétés émergentes de bénéficier d'un accompagnement en développement des affaires dès leur création. Avec notamment un soutien dans le domaine des ressources humaines, de la communication ou de la gestion administrative. La société, qui compte parmi ses clients Mitoprod, Transat, Accelrys, Biotage, ou encore le Suédois Sidec Technologies, compte dès l'an prochain élargir le champ de son nouveau service aux molécules en phase préclinique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles