Nous suivre Industrie Pharma

Gélatines/Sobel devient le leader mondial en reprenant l'activité de Degussa

Sujets relatifs :


Lors de la fusion entre Degussa et Hüls, qui comprenait la société SKW Trostberg, le groupe Degussa s'est trouvé à la tête d'un important portefeuille dans les ingrédients alimentaires et surtout les gélatines. SKW Trostberg disposait en effet depuis la reprise de Sanofi Bio-Industries, et, en 1998 des additifs de Bunge Foods, d'une position de numéro un dans la gélatine et de numéro deux ou trois dans la pectine, les carraghénanes et les alginates. Cette division produit également des arômes, des enzymes et des texturants. Dans le cadre de son recentrage sur la chimie de spécialités, Degussa cherchait à céder son activité gélatines tout en conservant les autres produits de la division. Le groupe a désormais trouvé un acquéreur, le néerlandais Sobel, pour un montant de 265 millions d'euros. Sobel, un producteur de produits naturels organiques (ingrédients alimentaires, pharmaceutiques) devient ainsi le leader mondial de la gélatine. L'activité gélatine de Degussa a réalisé en 2000 un chiffre d'affaires d'environ 250 millions d'euros et emploie 1 485 personnes. Elle représente environ 18 % de la production mondiale en volume, soit près de 46 600 t/an sur huit sites dont trois en France (Angoulême, Camp Major et Isle-sur-Sorgues), un en Espagne (Cervia de Ter), un en Belgique (Gand), un aux Etats-Unis (Dubuque), un en Argentine (Hurlingham) et un en Chine (Kaiping). En 2000 la production mondiale a atteint 266 150 tonnes, dont 121 900 tonnes produites en Europe qui est de loin la région leader avec en premier l'Allemagne (32 500 t/an) et en deuxième la France (28 900 t/an). La gélatine, produite à partir des déchets animaux, est surtout utilisée dans l'alimentation, la formulation pharmaceutique (gélules) et la photographie. " La gélatine est une bonne activité mais c'est un secteur mature avec des taux de croissance relativement réduits (2 à 3 %) et qui ne correspond plus à notre stratégie ", explique Dr Utz-Hellmuth Felcht, président du directoire de Degussa. Le groupe allemand s'était fixé l'an dernier toute une série de désinvestissements représentant un chiffre global de 6,5 milliards d'euros. Grâce à la vente de l'activité gélatine, Degussa a désormais atteint 76 % de son objectif. Le groupe a déjà cédé Dmc2 (métaux précieux et dérivés) à OM Group, Phenolchemie à Ineos et une partie d'Asta Medica par quartiers (l'oncologie à Baxter, AWD Pharma au croate Pliva et son activité biotechnologie Zentaris). Degussa utilise le revenu de ces cessions pour réduire sa dette qui avait augmenté suite à l'acquisition de Laporte au printemps 2001. Désormais, la dette de Degussa est inférieure à 3 milliards d'euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles