Nous suivre Industrie Pharma

Galénique : Surmodics a regroupé ses activités industrielles

Sujets relatifs :

,
C'est fait. Après la fin des travaux à l'automne, Surmodics vient de recevoir la qualification cGMP pour sa nouvelle usine implantée à Birmingham, en Alabama (États-Unis).
C'est fait. Après la fin des travaux à l'automne, Surmodics vient de recevoir la qualification cGMP pour sa nouvelle usine implantée à Birmingham, en Alabama (États-Unis). La petite société américaine, spécialisée dans les systèmes de délivrance et la galénique, y a regroupé l'ensemble de ses activités de développement clinique et de production. Entre avril 2008 et fin janvier 2010, Surmodics a investi environ 40 millions de dollars (28,5 M€) pour ce projet. L'usine dispose désormais de 1 500 m2 productifs sous-divisés en quatre salles blanches capables de traiter différents composés pharmaceutiques à la fois grâce à des systèmes d'aération séparés. Des isolateurs permettent également de travailler sur des procédés de production aseptique pour les protéines thérapeutiques. Les infrastructures, qui s'étendent au total sur 8 000 m2 recensent également des laboratoires de microbiologie et d'ingénierie. L'objectif de l'investissement est de renforcer les capacités de Surmodics pour les développements et les productions de microparticules, de nanoparticules, de liposomes et d'implants nécessaires à la délivrance de petites molécules, de peptides, de protéines et d'anticorps. Les infrastructures permettront de renforcer les opérations de développements cliniques mais aussi de proposer des productions à façon à échelle commerciale. Surmodics s'appuie pour cela sur les partenariats qu'elle signe avec des laboratoires. Comme l'accord signé en octobre dernier avec Roche et Genentech pour une nouvelle formulation du produit Lucentis (ranibizumab injection), un traitement contre la dégénérescence maculaire. Dans ce cadre, Surmodics développera une formulation à partir de ses microparticules biodégradables et pourrait travailler sur d'autres développements pour Roche et Genentech dans les traitements ophtalmiques. Potentiellement, l'accord rapporterait jusqu'à 200 M$ en fonction de la réussite du programme. Surmodics pourrait aussi produire à façon dans le cadre de ce contrat.
J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles