Nous suivre Industrie Pharma

Galderma : mobilisation syndicale à Sophia Antipolis

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Une mobilisation du syndicat CFE-CFDT et des salariés de Galderma (filiale de Nestlé) a eu lieu ce 9 novembre à Sophia Antipolis près de Nice (Alpes-Maritimes), pour le maintien de la recherche de Nestlé Skin Health sur ce site, et pour garantir la pérennité des emplois. Nestlé avait en effet annoncé en septembre (CPH n°815) la suppression de 400 postes sur les 550 que compte son centre de recherche de Sophia Antipolis, ainsi que la création en parallèle d'un nouveau centre de R&D en Suisse (CPH N°819), où une centaine de salariés de Sophia Antipolis pourraient être reclassés. Pour la FCE-CFDT, « cette décision du groupe Nestlé de fermer le plus grand centre de recherche sur la dermatologie en Europe à Sophia Antipolis et d'ouvrir en même temps un nouveau centre de R&D en Suisse est incohérente, incompréhensible et inacceptable ». Le syndicat estime que « d'autres solutions sont possibles » : « l'environnement économique du site de Sophia Antipolis avec les centres hospitaliers, les universités, combinés aux compétences des salariés de Galderma sont des atouts pour maintenir la R&D Nestlé Skin Health en région PACA et développer des projets de recherche avec de nouveaux partenaires ». La CFE-CFDT attend donc de la direction qu'elle « précise ses orientations stratégiques et entende les propositions de la CFDT pour la pérennité des emplois en R&D, en production et le maintien d'une recherche de haut niveau sur la santé en France ». Pour l'heure, la direction n'a pas arrêté de décision quant à l'avenir du site de Sophia Antipolis, et envisage plusieurs options comme celle d'un repreneur d'un bioparc ou d'une cession de la propriété intellectuelle à des salariés du site. La direction de Galderma nous a indiqué mi-octobre qu'elle se laissait douze mois pour y réfléchir.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Dans les pipelines : Pierre Fabre, Vivet Therapeutics, Roche

Dans les pipelines : Pierre Fabre, Vivet Therapeutics, Roche

  AMM pour le Braftovi de Pierre Fabre Le laboratoire français a annoncé que la Commission européenne avait approuvé le Braftovi (encorafénib) en association avec du cétuximab, pour le traitement[…]

05/06/2020 | RocheR&D
Pfizer veut investir 500 M$ dans les biotechs

Pfizer veut investir 500 M$ dans les biotechs

Sanofi dévoile sa stratégie en oncologie à l’ASCO

Sanofi dévoile sa stratégie en oncologie à l’ASCO

Covid-19 : La production du candidat-vaccin de Novavax se précise

Covid-19 : La production du candidat-vaccin de Novavax se précise

Plus d'articles