Nous suivre Industrie Pharma

Fusions/AstraZeneca : hausse de 10 % du bénéfice opérationnel du nouvel ensemble pour 1998

Sujets relatifs :

,

AstraZeneca dont la création devrait encore être reportée du fait de demandes d'informations complémentaires de la Federal Trade Commission américaine et de la Commission européenne a annoncé un chiffre d'affaires proforma de 17234 M$ pour l'année 1998, soit une hausse de 9 % (13 % à taux de change constants) et un bénéfice opérationnel avant éléments exceptionnels de 3513 M$, en augmentation de 10 % à taux de change constant. Les ventes proforma de produits pharmaceutiques du nouvel ensemble ont augmenté (à taux de change constants) de 15 % à 12754 M$ et le bénéfice opérationnel de ce secteur de 9 %, ce qui représente une marge opérationnelle de 26,3 %. Les dépenses de R&D de l'ensemble ont atteint l'an dernier 2183 M$ (+ 12 %), soit 17,1 % du chiffre d'affaires. Les deux groupes Astra et Zeneca "sont optimistes sur le fait qu'ils vont recevoir prochainement le feu vert de la FTC" et réitèrent leur objectif de "mettre en ?uvre la fusion au deuxième trimestre 1999". La période d'examen du projet de fusion par la Commission européenne a cependant été allongée jusqu'au premier mars 1999, le temps d'enquêter sur la place détenue par le nouvel ensemble sur le marché européen des bêtabloquants. Le nouvel AstraZeneca détiendrait en effet une forte position sur le marché européen avec le Tenormin et l'Inderal de Zeneca et le Seloken d'Astra. Les deux groupes soulignent en réponse que les bêtabloquants ne sont qu'un des multiples traitements possibles de l'hypertension. Parallèlement, la Federal Trade Comission s'inquiète de la position d'AstraZeneca sur le marché des anesthésiques locaux avec le Marcaine et le Naropin d'Astra et le Chirocaine distribué sous licence par Zeneca. Zeneca a annoncé de son côté un bénéfice avant impôts et éléments exceptionnels de 1063 millions de livres pour 1998 contre 1081 M£ l'année précédente, soit une baisse de près de 2 %. En excluant les mouvements de changes, les acquisitions, les cessions et les dépenses liées à la préparation de l'informatique à l'an 2000, le bénéfice avant impôts et éléments exceptionnels est en progression de 14 %. Le groupe a dépensé 44 M£ en 1998 à la préparation de ses systèmes informatiques au passage à l'an 2000 et prévoit d'en dépenser encore 16 M£ en 1999. Après éléments exceptionnels, le bénéfice avant impôts ressort à 1045 M£ contre 1081M£. Les éléments exceptionnels sont constituée d'une charge de 28 M£ sur l'arrêt de la production d'organophosphates et d'un bénéfice de 10 millions de livres sur la vente de biens immobiliers aux Etats-Unis. Le chiffre d'affaires a progressé de 6 % à 5,51 Mrds £ (8 % à taux de change et périmètre constants). Les dépenses de recherche et développement ont augmenté de 8,4 % par rapport à 1997 pour atteindre 708 millions de livres. "La bonne croissance de fond affichée au premier semestre s'est maintenue dans les trois principaux métiers", a déclaré le directeur général Sir David Barnes. Dans la pharmacie, le bénéfice a progressé de 14 % et le chiffre d'affaires de 10 % à 2,81 Mrds £ (+ 14 % à taux de change et périmètre constants). Dans l'agrochimie, le bénéfice a augmenté de 16 % (à changes constants) avec des résultats particulièrement satisfaisants des fongicides dont les ventes ont plus que doublé à 395 M£ grâce en partie à l'acquisition du produit Bravo de ISK. La branche spécialités qui a été mise en vente a affiché une hausse de 16 % de son bénéfice (changes constants), fruit de la profonde restructuration réalisée au cours des dernières années. Concernant la vente de cette division qui a été annoncée en novembre dernier, Zeneca "espère faire une annonce dans les prochaines semaines". Le suédois Astra a, de son côté, enregistré en 1998 une hausse de 15 % de son bénéfice avant impôt à 16,44 milliards de couronnes (1,85 Mrd d'euros, 12,1 Mrds F), contre 14,3 Mrds KRS en 1997. Le résultat opérationnel du groupe s'est établi à 15,24 Mrds KRS contre 13,54 Mrds KRS en 1997. Les ventes d'Astra ont augmenté de 27 % en 1998, à 57,19 Mrds KRS. Les ventes de l'anti-ulcèreux Losec réalisées par Astra se sont élevés à 31,62 Mrds KRS, en hausse de 21 % par rapport à 1997, et le total des ventes de Losec s'est élevé à 40,6 Mrds KRS, contre 32 milliards l'année précédente. Depuis le premier juillet 1998, l'ensemble des ventes de Losec sont enregistrées dans les comptes d'Astra, tandis que la moitié des ventes étaient auparavant inscrites dans le joint-venture Astra Merck, racheté par le groupe pharmaceutique suédois en juin 1998. Sur le marché nord-américain, Astra a enregistré une hausse de 31 % de ses ventes à 24,25 Mrds KRS. En Europe, les ventes ont affiché une hausse plus modérée de 12 %, à 26,17 Mrds KRS. Les ventes sur la marché asiatique, Japon inclus, ont chuté de 8% par rapport à 1997. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles