Nous suivre Industrie Pharma

Fusion : Merck et Schering-Plough forment un nouveau géant

Sujets relatifs :

,
Fusion : Merck et Schering-Plough forment un nouveau géant

Le secteur pharmaceutique américain est en effervescence. Moins de deux mois après la méga fusion entre le premier groupe pharmaceutique mondial Pfizer et son concurrent Wyeth (68 milliards de dollars, CPH n°453), Merck et Schering-Plough annoncent leur rapprochement.
Le secteur pharmaceutique américain est en effervescence. Moins de deux mois après la méga fusion entre le premier groupe pharmaceutique mondial Pfizer et son concurrent Wyeth (68 milliards de dollars, CPH n°453), Merck et Schering-Plough annoncent leur rapprochement. Les conseils d'administration des groupes pharmaceutiques Merck et Schering-Plough ont annoncé avoir trouvé un accord selon lequel Merck achètera son concurrent pour 41,1 milliards de dollars (32,2 Mrds €). À l'issue de la transaction, les actionnaires actuels de Merck posséderont 68 % de la nouvelle entité fusionnée et ceux de Schering-Plough 32 %. L'opération valorise Schering-Plough à 23,61 dollars par action alors que son titre avait clôturé à 17,63 dollars la veille de l'annonce, soit une prime de 34 %. La transaction devrait être finalisée au quatrième trimestre 2009. Mais techniquement, la procédure de fusion devrait "Le chiffre d'affaires cumulé des deux groupes s'élève à près de 47 milliards de dollars, permettant à la nouvelle entité de se placer à la deuxième place au niveau mondial, derrière le géant Pfizer". être différente, et inhabituelle. Selon le Financial Times, Schering-Plough resterait la société cotée afin de ne pas menacer l'accord de distribution qu'elle a signé avec la filiale Centocor de Johnson & Johnson en dehors des États-Unis et du Japon pour le Remicade (infliximab). L'accord concerne également un autre produit en développement, le golimumab. Il s'agit de la nouvelle génération de traitement par anti-TNF alpha humain indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de la polyarthrite psoriasique et de la spondylarthrite ankylosante (CPH n°417). Cet accord entre les deux sociétés pourrait être modifié dans le cas où Schering-Plough ne serait plus la société cotée. Et le retrait des droits de Schering-Plough sur le Remicade porterait atteinte à l'acquisition de Merck en réduisant les ventes annuelles de plus de 2 Mrds $ et en sacrifiant la prévision de ventes d'un milliard à la suite du lancement en 2010 du golimumab. La nouvelle entité est nommée "Merck" Quelle que soit la procédure de fusion, la nouvelle entité prendra la dénomination « Merck ». Le nouveau groupe devrait réaliser après 2011 des économies de coûts annuelles de 3,5 Mrds $. La fusion permettra à Merck de doubler le nombre de ses médicaments en phase III, les passant à 18. Le chiffre d'affaires cumulé des deux groupes s'élève à près de 47 Mrds $ (36,8 Mrds €), permettant à la nouvelle entité de se placer à la deuxième place au niveau mondial, derrière le nouveau géant créé par la fusion de Pfizer avec Wyeth. Merck et Schering-Plough étaient déjà associés à travers deux coentreprises. L'une, spécialisée dans les traitements anti-cholestérol, avait donné naissance au médicament vedette Vytorin (simvastatine et ezetimibe) qui a connu de nombreux déboires. L'autre, créée en 2000 dans le domaine des traitements respiratoires, avait été dissoute en juin dernier (CPH n°430). Juliette Badina

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles